Programme 1 : L'art et l'histoire de l'art face aux mutations visuelles de l'époque contemporaine

Le programme 1 constitue la continuation du programme « Les espaces de la création. Transferts, échanges, mutations » et s'intitule : L'Art et l'histoire de l'Art face aux mutations visuelles de l'époque contemporaine.

Toujours dans la perspective d'analyser les conditions d'accueil du nouveau, il s'agira de travailler sur les effets des nouvelles technologies sur l'œuvre peinte depuis le XIXe siècle. Dès la seconde moitié du XIXe siècle, en effet, le médium peinture a dû se réinventer face à l'émergence de nouveaux supports de diffusion d'images, tels que la photographie, le cinéma, et un siècle plus tard, l'ordinateur, internet, les réseaux sociaux. Quelles pistes ont été explorées par les peintres qui ont opté pour ce médium traditionnel, volontiers perçu par certains acteurs du monde de l'art dans la seconde moitié du XXe siècle comme obsolète ? Comment ces mutations visuelles de l'époque contemporaine ont-elles permis au médium peinture de se renouveler ?

Dans la perspective de ce nouvel axe de recherche est envisagé un partenariat avec l'École supérieure d'art et de design d'Angers au sein de laquelle Camille Debrabant mène actuellement un projet sur la peinture contemporaine face au numérique, aux côtés de Philippe Hurteau et Stéphane Doré. Ce projet a déjà donné lieu à l'organisation de deux journées d'étude à laquelle ont été associés des chercheurs de CRISES (Hélène Trespeuch en tant que membre du comité scientifique (à Angers les 20-21 novembre 2018 et à l'INHA à Paris le 3 mai 2019)). L'organisation de plusieurs expositions autour de cette thématique « Peinture obsolescence déprogrammée » est envisagée dans diverses institutions françaises à partir de l'été 2020. Ces expositions seront accompagnées de la publication d'un catalogue. Le commissariat général sera assuré par C. Debrabant.

Pour mieux comprendre la question (centrée dans les manifestations citées sur la période 1960-2010) il faudra cependant élargir son contexte. Sera donc organisée à l'UPV-M une journée d'étude sur la période antérieure (1850-1950) pour interroger la manière dont la peinture moderne s'est positionnée par rapport à l'invention et au développement de la photographie, en mettant en valeur ses interactions fructueuses avec cet autre médium.

Lors du prochain contrat, les publications de la revue numérique exPosition se poursuivront sur les mêmes bases que celles établies lors de la création de la revue en 2016 : une parution annuelle, avec un coordinateur pour chaque dossier thématique et la publication, en parallèle, de Varia. Un élargissement du comité de lecture est prévu, avec des collègues d'autres pays.