Carnets de recherche des membres de CRISES

Patrimoine intellectuel à Montpellier

Le patrimoine intellectuel montpelliérain est sous-étudié, voire ignoré des chercheurs montpelliérains. C’est de ce constat qu’est issu le présent programme de valorisation.

En collaboration étroite avec l’Université de Montpellier mais aussi avec les bibliothèques universitaires montpelliéraines, le groupe, constitué d’enseignants-chercheurs de plusieurs universités et champs disciplinaires différents, se propose d’étudier les textes scientifiques conservés à Montpellier à travers les inter-relations entre l’écrit et l’image (illustrations, dessins, marques de lectures, marques de possessions etc.). Il s’agit donc d’une démarche de valorisation de l’objet livre (ou manuscrit) qui fera l’objet d’expositions virtuelles dont les carnets permettront de mieux faire connaître le patrimoine scientifique de la ville.

Le groupe de recherche est constitué de B. Bakhouche (UPV, histoire des sciences de l’Antiquité à la Renaissance et membre de CRISES), É. Berriot-Salvadore (UPV, littérature du XVIe siècle), J.-L. Bosc (thèse sur les auteurs andalous dans les textes médicaux du Moyen Âge en co-tutelle D. Le Blévec et Chr. Picard), Geneviève Dumas, (Université de Sherbrooke, histoire des sciences et des techniques médiévales, la médecine à Montpellier), Daniel Le Blévec (UPV, religion, assistance et médecine médiévales dans le Midi de la France), Mylène Pradel-Baquerre (thèse sur l’Herbier de Ps.-Apulée).

Pour voir le carnet Patrimoine intellectuel à Montpellier :  pim.hypotheses.org