Les Mercredis de l’Antiquité 2016 – 2017

 

LES DIEUX DES AUTRES

 

Contacts et échanges dans le domaine de la religion en Méditerranée antique

Entre le VIIIe s av. J.-C. et le IVe s. apr. J.-C., la vie religieuse des populations installées sur les bords de la Méditerranée a été dominée par des polythéismes qui n’étaient en général pas repliés sur eux-mêmes et qui, en outre, partageaient bien des traits communs, comme par exemple la pratique du sacrifice végétal et animal ou une conception des divinités comme des puissances liées entre elles par une généalogie et distinctes par des sphères de compétence précises. De l’Égypte à Rome, les mythes exposaient comment les dieux interagissaient, influaient sur la vie des hommes et comment il convenait de se comporter avec eux. Le judaïsme était naturellement plus singulier, même s’il intégrait des points de rencontre possible avec les religions des populations environnantes. La situation du christianisme en découle, même s’il s’est posé en partie comme une rupture et un système religieux clos.
Aussi bien en ce qui concerne les panthéons que les usages rituels ou les croyances, des échanges sont très tôt apparus : les Grecs ont adopté des dieux égyptiens ; les cultes phéniciens se sont installés sur une partie des rivages de la Méditerranée occidentale, des
communautés juives ont prospéré plus ou moins facilement dans l’Empire romain, tandis que marchands et soldats transportaient avec eux les divinités des régions d’où ils étaient originaires.
Ce sont tous ces échanges et ces contacts que le cycle 2016-2017 des Mercredis de l’Antiquité souhaite évoquer, en écho aux questions qui se posent à nous, à une époque où la géographie religieuse est à nouveau fortement bousculée par les déplacements de populations et la renaissance des inquiétudes religieuses, et cela partout dans le monde.

Christophe Chandezon, Professeur d’Histoire ancienne, Université Paul-Valéry, Montpellier III (CRISES E.A. 4424)
Rosa Plana, Professeur d’Archéologie, Université Paul-Valéry, Montpellier III

 

Calendrier des séances :

 

– Mercredi 5 octobre 2016 (18h30) :
« Sarapis et le prince », par Laurent BRICAULT, Université Toulouse – Jean Jaurès, Institut Universitaire de France
 

 

– Mercredi 16 novembre 2016 (18h30) :
« L’accueil de Dionysos en Grande-Grèce : le témoignage de la céramique italiote », par Claude POUZADOUX, Centre Jean Bérard-CNRS/EfR
 

 

– Mercredi 7 décembre 2016 (18h30) :
« La coexistence des religions en Égypte ptolémaïque », par Françoise DUNAND, Professeur émérite d’Histoire des religions, Université de Strasbourg
 

 

– Mercredi 11 janvier 2017 (18h30) :
« Mutiler, déraciner et détruire les images des dieux : quand l’altérité
se traduit en violence », par Corinne BONNET, Professeur d’Histoire grecque, Université Toulouse – Jean Jaurès
 

 

– Mercredi 22 février 2017 (18h30) :
« Une progressive adhésion au Dieu tout Autre : comment les Gaules sont devenues chrétiennes (IIIe-VIe siècle) », par Jean GUYON, Directeur de recherche émérite au CNRS, Aix Marseille Université, CNRS, Ministère de la Culture et de la Communication, Centre Camille Jullian UMR 7299
 

 

– Mercredi 15 mars 2017 (18h30) :
« Des dieux, des hommes, des marbres et des morts : la société convène au coeur des Pyrénées », par Robert SABLAYROLLES, Professeur émérite Université de Toulouse – Jean Jaurès, TRACES UMR5608
 

 

– Mercredi 26 avril 2017 (18h30) :
« Les Romains face au judaïsme, entre aversion et conversion », par Katell BERTHELOT, Directrice de recherche au CNRS, responsable du programme ERC Judaism and Rome
 

 

– Mercredi 17 mai 2017 (18h30) :
« L’Olympe à l’âge classique : entre croyance et rêverie », par Pierre STÉPANOFF, Conservateur du patrimoine, Musée Fabre Montpellier Méditerranée Métropole
 

 

– Mercredi 14 juin 2017 (18h30) :
« Les Ibères et les religions de leurs partenaires (Grecs et Phénico-Puniques) », par Joan SANMARTÍ, Professeur Université de Barcelone

 

Programme 2016-2017 (à télécharger).pdf