VOSKRESENSKAYA Valeriya

Docteure en philosophie

 

Contact : voskresenskaya[dot]valeriya[at]gmail[dot]com

 

Thèse préparée à l’Université Paul-Valéry Montpellier (CRISES E.A. 4424) sous la direction de Marlène Zarader, soutenue le 20 octobre 2018 :

« Figures de la temporalité dans l’herméneutique de Hans-Georg Gadamer » (“Figures of Temporality in Hans-Georg Gadamer’s Hermeneutics”)

 

Domaines de recherche :

- herméneutique, philosophie du temps, philosophie allemande du XXe siècle

- féminismes, études de genre

Thèmes principaux de recherche :

- en herméneutique : temps et langage ; sens et vérité ; compréhension ; interprétation ; événement ; présence ; dialogue et altérité ; tradition et transmission ; œuvre d’art comme expérience herméneutique ; limites du langage et l’indicible ; herméneutique et ethos.

  • herméneutiques féministes ; genre et langage ; genre, vulnérabilité et mobilisations ; antiféminismes

 

Enseignements assurés à l’Université Paul-Valéry Montpellier (2014-2017) :

- 2015-2016 et 2016-2017 : cours de Philosophie générale en Licence 1, CM et TD (64 heures), intitulé du cours « Introduction à la question philosophique du temps ».

- 2014-2015 : cours de Philosophie générale en Licence 1, CM et TD (64 heures), intitulé du cours « La perception du temps dans la philosophie : entre tradition et contemporanéité ».

 

Publications :

Articles/textes :

- Valeriya Voskresenskaya, « Être à l’écoute de l’autre : la compréhension comme épreuve de l’altérité (dans l’herméneutique de H.-G. Gadamer) », dans A. Arniac, et. al. (dir.), L’épreuve de l’altérité, Doctorales 58, No. 4, 2018 [en ligne].

- Yosra Ghliss et Valeriya Voskresenskaya, « La vulnérabilité : vers une conception différente de la relationalité », introduction à La relationalité à l’aune de la vulnérabilité, Doctorales 58, No. 5, 2018 [en ligne].

Co-direction de publication :

- Yosra Ghliss et Valeriya Voskresenskaya (dir.), La relationalité à l’aune de la vulnérabilité, Doctorales 58, No. 5, 2018 [en ligne].

 

Communications :

6 juin 2019 : « Dire, comprendre et interpréter à l’aune des inégalités de genre. Éléments pour une herméneutique féministe ». Communication prévue dans le cadre du séminaire de la traductologie féministe FÉLiCiTÉ, ENS de Lyon.

30 mai 2018 : « “Ein Wissen vom Jeweiligen” : savoir pratique et expérience herméneutique, ou comment l’herméneutique saisit-elle le kaïros ». Journée d’étude « Temps et Praxis : quelles temporalités pratiques ? », ENS de Paris.

27 janvier 2018 : « La Mitte du langage chez Hegel et Gadamer ». Journées d’étude « Idéalisme et langage », organisée par Emeline Durand et Florian Rada à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

31 mai 2017 : « Le dit, le non-dit et l’indicible dans la thèse gadamérienne de l’universalité du langage. De l’enjeu herméneutique du silence ». Journées d’étude Philo’Doctes « Silence et langage », Université Paris-Sorbonne.

10 novembre 2016 : “Life and Tarrying: A Temporal Figure of Life in Gadamer’s Hermeneutics”. “1st FI.NO. Graduate Conference in Theoretical Philosophy: About Life. Theories, Concepts and Images of the Living”, Università degli studi di Torino, Turin.

9 juin 2016 : « Comprendre l’autre, à la recherche d’un langage commun. La notion d’écoute chez Gadamer ». Colloque international et pluridisciplinaire de l’ED 58 « L’épreuve de l’altérité », Université Paul-Valéry Montpellier 3.

27 mars 2015 : « L’œuvre d’art comme causa sui ? Le passage du Werk au Gebilde dans l'herméneutique de H.-G. Gadamer ». Colloque jeunes chercheurs « Être cause de soi, ou la vie nouvelle », UPV Montpellier 3.

 

Organisation de colloques/journées d’étude/ateliers :

 

janvier 2018 : Atelier de lecture « Théories féministes et études de genre » (co-organisation avec Aurélie Knüfer, CRISES), Université Paul-Valéry Montpellier 3.

 

4 octobre 2018 : Journée d’étude « Mobilisations par la vulnérabilité : perspectives féministes sur l’agir et le résister » (co-organisation avec Aurélie Knüfer, CRISES). Université Paul-Valéry Montpellier 3.

 

30 mai 2018 : Journée d’étude « Temps et Praxis : quelles temporalités pratiques ? » (co-organisation avec Laure Barillas, « République des savoirs»). ENS de Paris.

 

23-24 mai 2017 : « La relationalité à l’aune de la vulnérabilité » (co-organisation avec Yosra Ghliss, Praxiling). Colloque international et pluridisciplinaire de l’ED 58, Université Paul-Valéry Montpellier 3.

 

1er avril 2016 : « La crise du sujet souverain et la naissance de l’individu relationnel ». Séminaire de l’ED 58 (séance 1), Université Paul-Valéry Montpellier 3.