Les mythes fondateurs de l'antisémitisme.

 

 

Carol INACU, Les mythes fondateurs de l'antisémitisme. Toulouse Privat, 2017, 295 p.

Présentation de l'éditeur :

L'antisémitisme constitue l'un des phénomènes les plus importants et les plus inquiétants des temps modernes. La manifestation la plus terrifiante en est la Shoah, conséquence délibérée de la politique hitlérienne. Son caractère unique réside dans la volonté du régime nazi de faire disparaître pour toujours une catégorie d'hommes, de femmes et d'enfants en raison de leur origine. Il ne faut pas oublier que l'antisémitisme était devenu une institution d'État dès 1933, et que les Juifs furent considérés comme appartenant à une « race inférieure » et nocive. Mais cette haine n'est pas morte avec la disparition du IIIe Reich, elle est toujours bien présente. Cependant, quelle est son évolution au regard de ses mythes fondateurs, dont certains - comme celui de la conspiration juive à l'échelle universelle - sont d'une étonnante actualité ? Pour cette deuxième édition revue et augmentée, une postface explique le choix des nouveaux textes consacrés notamment à la Shoah dans les pays de l'Europe du Centre-Est, et aux événements qui ont marqué l'évolution récente de l'antisémitisme, attirant l'attention sur les dangers du racisme antijuif et sur la culture de la mort de l'islamisme terroriste jihadiste