Soutenance de thèse

Le Vendredi, 15. novembre 2019 -
15:00 - 19:00
Salle C020 à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Route de Mende -

Madame Foteini THOMA

Soutiendra vendredi 15 novembre 2019 à 15 h

Salle des Colloques (C020) à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Route de Mende -

une thèse de DOCTORAT

Discipline : Esthétique

Titre de la thèse : L’esthétique du Premier Romantisme Allemand et quelques épigones : René Char, Jean Giono, Julien Gracq, Léopold Sédar Senghor et la réinvention de la poïèis romantique

Composition du jury :

  • M. Jacinto LAGEIRA, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Mme Frédérique MALAVAL, Maîtresse de conférences, Université Paul-Valéry Montpellier 3, directrice de thèse
  • Mme Josiane RIEU, Professeure, Université Côte d’Azur
  • M. Bernard SALIGNON, Professeur émérite, Université Paul-Valéry Montpellier 3

Résumé de la

Premier Romantisme Allemand : Idéalisme magique, das Unbedingte, poursuite de l’infini, sont autant d’expressions de l’esprit de ce mouvement littéraire et philosophique, qui n’a connu qu’une brève existence dominée par des figures comme les frères Schlegel et Novalis, qui œuvrent pour redonner à la création le sens d’une émergence événementielle, et dont les métamorphoses se rencontrent chez des écrivains, tels que René Char, Jean Giono, Julien Gracq et Léopold Sédar Senghor qui revendiquent par des voies très diverses d’effectuer une réappropriation des concepts de l’esthétique du premier romantisme allemand. Rencontrant les survivances de celui-ci chez Char, Giono, Gracq et Senghor, on doit se demander : s’agit-il d’une relecture, d’une réinvention ou de la constitution d’une vision esthétique pour la formation de laquelle le premier romantisme allemand s’avère être une référence inévitable ?