Soutenance de thèse

Le Samedi, 7. décembre 2019 -
10:00 - 13:30
Salle des Actes à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Site Saint Charles

Madame Pauline DESIDERIO

Soutiendra samedi 7 décembre 2019 à 10 h

Salle des Actes à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Site Saint-Charles 1 -

une thèse de DOCTORAT

Discipline : Esthétique

Titre de la thèse : L’art contemporain comme expériences de paradoxes. Anamorphose et autres aberrations de l’espace-temps

Composition du jury :

  • Mme Daniela ANGELUCCI, Professeure, Université de Rome III (Italie)
  • M. Alain CHAREYRE-MEJAN, Professeur émérite, Université d’Aix-Marseille
  • M. Paul DUCROS, Professeur habilité, Classe préparatoire Lycée de Nîmes
  • Mme Ghislaine RIOS, Professeure, Saint Cyr
  • M. Bernard SALIGNON, Professeur émérite, Université Paul-Valéry Montpellier 3, directeur de thèse

Résumé de thèse

L'anamorphose est un procédé connu dès l'antiquité voire avant puisqu'il permet d'adapter l'oeuvre à ses conditions d'exposition et sa présentation au public. Ainsi, dès la préhistoire, des hommes ont déformé leurs représentations afin que le public les voient justes, à un point de vue précis.
Or par période, cet art revient. S'il a été très en vue au XVIIe siècle puis énormément repris par les surréalistes, aujourd'hui nous assistons à un vrai renouveau du genre. Pourtant, dans l'art contemporain, il ne s'agit plus paradoxalement de tromper le public mais de lui ouvrir les yeux sur les mensonges des images. L'anamorphose serait-elle devenue aujourd'hui la mise en image du paradoxe de Pinocchio ?