DOMERGUE Danièle

 

Professeur honoraire d’histoire contemporaine, Université Paul-Valéry Montpellier 3

 

Publications récentes :

 

- La Côte d'Ivoire et la Grande Guerre. Préface du Professeur Iba DER THIAM. Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerrannée, 2017, 338 p.

Présentation de l'éditeur :

La Côte d’Ivoire a participé à la fois sur le plan humain et sur le plan économique à la Grande Guerre. Rien ne la préparait à une telle participation. Les opérations de conquête n’étaient pas terminées. Les recrutements militaires se firent par la contrainte et la politique de l’effort économique fut conduite manu militari. Le temps de la force inauguré par G. Angoulvant en 1908 se poursuivit pendant la guerre 1914-1918 sans rupture. Comment s’effectuèrent ces recrutements ? Quelles furent les réactions des populations ? Comment s’organisa l’effort économique et que représenta- t-il pour le paysan ivoirien ? À quelles batailles participèrent les recrues ivoiriennes ? Comment furent vécus les retours des survivants ? Autant de question pour lesquelles nous avons tenté d’apporter des réponses. La situation de la colonie fut mise entre parenthèse et le retour à la normale prendra du temps. La brutalisation de la société ivoirienne entre 1908 et 1920 constitua pour la Côte d’Ivoire la période la plus sombre de son histoire. La participation à cette guerre fut le point de départ d’autres participations militaires qui se feront jusqu’à l’indépendance.

 

Les milices du XVIe siècle à nos jours. Entre construction et destruction de l’État, sous la direction de Danielle DOMERGUE-CLOAREC et Jean-François MURACCIOLE, Paris, L’Harmattan, 2010, 226 p.

 

Présentation de l’éditeur :
Depuis une trentaine d’années, le phénomène des milices a pris une ampleur sans précédent et s’impose comme une réalité politique et majeure de notre temps. L’intérêt de l’ouvrage réside dans sa pluralité de points de vue. La mise en perspective historique, remontant à l’époque moderne, permet de comprendre le progressif glissement d’une « milice d’État » (la milice de Louvois, les gardes nationales américaines) à des milices infra-étatiques ou illégales, voire criminelles. L’analyse comparative des milices actuelles permet, en outre, de révéler les logiques politiques, financières, techniques ou médiatiques qui les sous-tendent. Enfin, le panorama est large, couvrant la plupart des conflits contemporains de l’Afrique à l’Asie du Sud-Est, des Balkans à l’Amérique latine, du Moyen-Orient à l’Asie centrale.
Réunissant une vingtaine de chercheurs, historiens, spécialistes des relations internationales, militaires, cet ouvrage propose, pour la première fois en langue française, une réflexion générale sur un phénomène central du début du XXIe siècle.