CARBONE Raffaele

 

Docteur en philosophie et chercheur invité au Collegium de Lyon.

Né le 17 avril 1974 à Castellammare di Stabia (Italie)

Courriel : raffaele.carbone@libero.it / raffaelle.carbone@univ-montp3.fr

FORMATION :        

  • 2005 : Doctorat en Philosophie

Thèse en cotutelle : Université François Rabelais de Tours, CESR / Université de Milan, sous la direction de Bruno Pinchard, Giambattista Gori.

            Titre de la thèse: Infini et science de l’homme dans la pensée de Malebranche (575 p.).

Lieu et date de la soutenance : Tours, 05/12/2005. Mention : Très honorable avec les félicitations du jury. Membres du jury : Joël Biard, Pietro Capitani, Giambattista Gori, Pierre-François Moreau, Bruno Pinchard, Mariafranca Spallanzani.

  • 2002 : DEA en Civilisation de la Renaissance

Université François Rabelais de Tours, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR), sous la direction de M. le professeur Bruno Pinchard. Mention : très bien.

            Titre du mémoire : Le problème de l’humanisme dans la philosophie de Malebranche.

  • 1997 : Maîtrise de Philosophie

            Université Federico II de Naples, tutor : M. le professeur Giuseppe Giannetto. Titre du mémoire : La teoria della verità in Spinoza. Mention : 110/110 con lode.

QUALIFICATIONS :

  •    2011 : Qualifié aux fonctions de Maître de conférences en Philosophie (Section 17 du CNU). N° de qualification : 11217170690.
  •    2006 : Qualifié aux fonctions de Maître de conférences en Philosophie (Section 17 du CNU). N° de qualification : 06217170690.

BOURSES DE RECHERCHE :

  • 2014-15 : Bourse de recherche EURIAS. Institution d’accueil : Collegium de Lyon. Projet de recherche : « Médecine et “science de l’homme” entre Montpellier, Paris et Naples dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle ».
  • 2011-12 : Bourse d’étude pour chercheurs étrangers “senior” octroyée par la Mairie de Paris. Laboratoire d’accueil : Centre d’Histoire des Systèmes de Pensée Moderne (CHSPM), Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Équipe d’accueil : EA1451. Projet de recherche : « Imagination, société et rapports de pouvoir chez Malebranche ».
  • 2007 : Bourse de recherche octroyée par l’Istituto Italiano per gli Studi Filosofici (Naples). Projet de recherche : « La science de l’homme chez Malebranche ».

AUTRES TITRES ET DIPLÔMES :

  • 2012 : Doctorat en Éthique et histoire de la philosophie (cycle 2008-2011)
    Istituto Italiano di Scienze Umane, Napoli. Directeur de thèse : Giuseppe Cacciatore. Titre de la thèse : Différence e mélange in Montaigne. Percorsi nella comprensione dell’altro (314 p.). Lieu et date de la soutenance : Naples, 15/02/2012. Mention : Très honorable avec les félicitations du jury.
  • 2011 : Goethe-Institut Stufe B1.1 (Goethe-Institut, Naples).
  • 2009 : British Institutes Esol Certificate Livel A.1 (British Institutes, Naples).
  • 2008 : Master de « Consultation philosophique » (Université Federico II de Naples).
  • 2001 : Bourse d’étude pour le perfectionnement à l’étranger offerte par l’Université Federico II de Naples.
  • 2000 : Cours de formation « Technicien pour l’élaboration du média-texte »    Société d’édition Fridericiana, Naples.
  • 1998 : Cours de formation « Sciences humaines et nouvelles technologies » Université Federico II de Naples, Département de Philosophie Aliotta.

CONCOURS (Italie) :

  • 2002 : Habilitation à l’enseignement de la philosophie et de l’histoire.
  • 2001 : Habilitation à l’enseignement de l’italien et de l’histoire.

ACTIVITÉS EN MATIÈRE D’ENSEIGNEMENT :

  • 2013-2014 : Professeur contractuel au Département de Philosophie de l’Université Paul-Valéry Montpellier III
    Enseignements dispensés (Licence 1, 2, 3) : Histoire de la philosophie, Philosophie générale, Philosophie morale et politique.
    Ier semestre :
    – Philosophie générale (L2). Thème abordé : La « coutume ». Textes commentés : – R. Descartes, Discours de la méthode, Ie, IIe, IIIe parties. – N. Malebranche, De l’imagination (De la recherche de la vérité. Livre II) – N. Malebranche, Traité de morale, IIe partie, chapitres IX-XIII. – M. de Montaigne, Essais, chapitres I, 23 ; I, 31 ; II, 12 ; III, 9 ; III, 10. – B. Pascal, Pensées (édition L. Lafuma), fr. 53-131.
    – Philosophie morale et politique (L2). Thème abordé : L’origine de la société civile et le pouvoir politique. Textes commentés : Th. Hobbes, Du citoyen ; Id., Léviathan (éd. latine), J. Locke, Le second traité du gouvernement civil ; B. Spinoza, Traité théologico-politique ; Id. Traité politique.
    – Philosophie générale (L3). Thème abordé : L’imagination. Textes commentés : M. Ficin, Théologie platonicienne de l’immortalité des âmes ; P. Messie, Les diverses leçons ; M. de Montaigne, Essais ; J.-F. Pic de la Mirandole, De l’imagination.
    IIe semestre :
    – Philosophie générale majeure (L1). Thème abordé : Théorie de la connaissance et facultés de l’âme à l’Âge classique. Textes commentés : A. Arnauld, P. Nicole, La logique ou l’art de penser ; F. Bacon, Novum Organum ; R. Descartes, Règles pour la direction de l’esprit; Id., Méditations métaphysiques ; N. Malebranche, De la Recherche de la vérité, Eclaircissements ; B. Spinoza, Traité de la réforme de l’entendement.
    – Histoire de la philosophie (L1). Thème abordé : Montaigne et l’histoire de la philosophie. Textes commentés : M. de Montaigne, Essais.
    – Philosophie morale et politique (L1). Thème abordé : Autorité, pouvoir, lois. Textes commentés : Th. Hobbes, Du citoyen ; Id., Léviathan (éd. latine), N. Malebranche, Traité de morale ; B. Spinoza, Traité théologico-politique ; Id. Traité politique.
    – Philosophie morale et politique (L2). Thème abordé : Imagination et rapports de pouvoir. Textes commentés : N. Malebranche, De la Recherche de la vérité ; Id., Traité de morale ; B. Pascal, Pensées ; B. Spinoza, Traité théologico-politique ; Id. Traité politique.
  • 2012-2013 : Assistant d’Histoire de la philosophie (Université Federico II de Naples, Département de Philosophie, puis Département d’Études Humanistes).
    Enseignement dispensé (en collaboration avec Giuseppe Cacciatore) : Histoire des philosophies européennes (Licence 3). Thème abordé : Problèmes de philosophie de l’histoire depuis Kant jusqu’à Humboldt. Textes commentés : M. Mori, La filosofia della storia da Herder a Hegel, Turin, Loescher, 1976 ; G. Cacciatore, Problemi di filosofia della storia nell’età di Kant e Hegel. Dalla storia critica alla storia filologica, Rome, Aracne, 2013.
  • 2009-2012 : Assistant d’Histoire de la philosophie (Université Federico II de Naples, Département de Philosophie).
    Enseignement dispensé : Histoire de la philosophie italienne (en collaboration avec Giuseppe Cacciatore, niveau Licence 3).
  • 2007-2009 : Assistant d’Histoire de la philosophie (Université de Salerne, Département de Sciences de la Formation). Enseignement dispensé (en collaboration avec Maurizio Cambi) : Histoire de la philosophie. Conférences pour le cours dHistoire de la Philosophie de la Renaissance destiné aux étudiants de Licence : « L’Oratio de hominis dignitate de Jean Pic de la Mirandole : le rapport homme-nature-culture et le travail de la philosophie » ; « Savoir et asinité dans la Cabale du cheval pégaséen de Giordano Bruno ».
  • 2007-2008 :  Enseignant de Philosophie
    Enseignement secondaire : Lycée scientifique de Quarto (Naples).
  • 2006-2007 :  Enseignant de Philosophie
    Enseignement secondaire : Lycée scientifique de Scafati (Naples). Service à mi-temps.
  • 2004-2005 : A.T.E.R. d’Italien (Université François Rabelais de Tours). Service à mi-temps comprenant des travaux pratiques, des travaux dirigés et des cours. Enseignements dispensés :
    – Philosophie politique italienne. Niveau : Deug 2. Thème abordé : La philosophie politique italienne dans le contexte européen. Textes commentés : N. Machiavelli, Le Prince ; Th. Hobbes, Le Léviathan.
    – Philosophie du droit en Italie. Niveau : Deug 1. Thème abordé : Aspects historiques et théoriques de la Costituzione italiana.
    – Autres enseignements dispensés : Étude rhétorique des textes, Étude rhétorique de textes juridiques italiens, Expression, Thème.
  • 2002-03 / 2003-04 :  Lecteur d’Italien (Université François Rabelais de Tours)
    Service à temps complet comprenant des travaux pratiques, des travaux dirigés et des cours. Enseignements dispensés :
    – Philosophie politique italienne. Niveau : Deug 2. Thème abordé : La philosophie politique italienne depuis Dante jusqu’à Gramsci. Textes commentés : Dante, La monarchie ; N. Machiavelli, Le Prince ; A. Gramsci, Cahiers de prison.
    – Philosophie du droit en Italie. Niveau : Deug 1. Thème abordé : Philosophie et loi dans la Science de la législation de Gaetano Filangieri.
    – Autres enseignements dispensés : Étude rhétorique de textes juridiques italiens, Étude rhétorique des textes, Expression, Thème, Version.
  • 1998-2001 : Enseignant de Philosophie, Pédagogie, Psychologie
    Enseignement secondaire : Lycée socio-psycho-pédagogique de Vico Equense (Italie).

ACTIVITÉS EN MATIÈRE D’ADMINISTRATION, PARTICIPATION À DES JURYS DE THÈSE ET D’AUTRES RESPONSABILITÉS COLLECTIVES :

  • 2014 : Membre du jury de la thèse présentée par M. Saliceti, « La constitution malebranchiste de la conscience sensible » (Université de Neuchâtel).
  • 2009 : Membre du Secrétariat du Colloque Ontologia e temporalità. Spinoza e i suoi lettori nell’età moderna, organisé par Giuseppe D’Anna, Vittorio Morfino, Francesco Piro, Manuela Sanna, Naples/Salerne, 26-28 mars 2009.
  • 2008 : Membre du jury de l’VIIIeCertame Bruniano, Licée classique Giosuè Carducci, Nola (Naples), 17-18 avril 2008.
  • 1995 : Assistant à la bibliothèque et au secrétariat du Département de Philosophie de la Faculté de Lettres de l’Université Federico II de Naples.

ACTIVITÉS EN MATIÈRE DE RECHERCHE :

Affiliations scientifiques :

  • 2013 à aujourd’hui : Membre de l’Association des Amis de la Fondation Maison des sciences de l’homme, Paris.
  • 2013 à aujourd’hui : Membre de la Società Italiana di Storia della Filosofia.
  • 2012 à aujourd’hui : Membre du Nordic Network for Renaissance Studies.
  • 2009-2013 : Assistant d’enseignement et de recherche au Département de Philosophie Antonio Aliotta, puis (2013) Département d’Études Humanistes, Université Federico II de Naples.
  • 2008-2011 : Membre de l’Istituto Italiano di Scienze Umane, Naples.
  • 2007-2009 : Assistant d’enseignement et de recherche au Département de Philosophie, Université de Salerne.
  • 2007 à aujourd’hui : Chercheur associé au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR), Tours. Équipe de recherche : Philosophie. UMR 6576.

Thèmes de recherche :

  • Identité et différence culturelles (Montaigne, Vico, débat contemporain : E. Said, H. Bhabha, S. Hall).
  • Imagination, société, rapports de pouvoir (XVIe-XVIIe siècles).
  • Malebranche.
  • Médecine et « science de l’homme » entre France et Italie aux XVIIe et XVIIIe siècles.
  • Montaigne.

Organisation de la recherche :

  • Organisation (avec Antonella Del Prete) du colloque Cartésianisme et anticartésianisme en Europe entre 1650 et 1750, ENS-Lyon/Collegium de Lyon, 2-3 juin 2015.
  • 2013 à aujourd’hui : Membre de la rédaction de la revue RTH. Research Trends in Humanities. Education & Philosophy, University of Naples Federico II Press.
  • 2012-2015 : Membre du projet Transmed ! Pensée méditerranéenne et conscience européenne (Coordinateurs responsables du projet : Franck Hofmann, Markus Messling, Institut de Langues et littératures romanes de l’Université de Potsdam, Institut Peter Szondi de la Freie Universität Berlin). Projet soutenu par l’OFAJ (Office franco-allemand pour la jeunesse) et le Collège international de Philosophie.
  • 2012-2014 : Membre du projet de recherche La critica al concetto di assimilazione nel rapporto tra le culture da Platone fino ai giorni nostri, coordonné par Antonello Giugliano (Université Federico II de Naples, Polo delle Scienze umane e sociali).
  • 2012 : Organisation de la journée d’étude Transgressions: Pensée méditerranéenne versus Penser les Méditerranées (en collaboration avec Markus Messling et Franck Hofmann), 4 Ottobre, Bacoli, Casina Vanvitelliana, avec le soutien de : OFAJ (Office franco-allemand pour la jeunesse), Collège international de Philosophie, Département de  Philosophie Antonio Aliotta (Université Federico II de Napoli). Conférenciers : Guglielmo Trupiano (Université Federico II de Naples), Fabrizio Lomonaco (Université Federico II de Naples), Giuseppe Cacciatore (Université Federico II de Naples), Franco Cassano (Université Aldo Moro de Bari).
  • 2012 : Organisation de la journée d’étude Imagination, coutume, rapports de pouvoir (XVIe-XVIIIe siècles), Paris 1-Panthéon Sorbonne, 7 avril 2012. (XVIe-XVIIIe siècles), Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, 7 avril 2012. Conférenciers : Dominique Couzinet (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne), Koen Vermeir (Université Paris 7-Denis Diderot), Éric Marquer (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne), Sophie Laveran (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne), Giambattista Gori (Université de Milan), Raffaele Carbone (Université Federico II de Naples), Julien Christen (Université de Neuchâtel).
  • 2011 : Membre du Secrétariat scientifique des Journées d’études Memoria, corpo, valore. Tra etica, interculturalità e consulenza filosofica, Naples, Istituto Italiano di Scienze Umane, 29-30 mars 2011.
  • 2011 : Membre du Secrétariat scientifique du XVIIIe Séminaire International EUROMIR, Interculturalità tra universalismo e particolarismo. Prospettive interdisciplinari, organisé par Giuseppe Cacciatore et Flavia Santoianni, Université Federico II de Naples, Département de Philosophie, 28 février – 3 mars 2011.
  • 2010 : Membre du Comité scientifique du Colloque La force de l’imagination du XVIe au XVIIIe siècles/The Power of Imagination in the early Modern Period, organisé par Koen Vermeir, Paris/Versailles, 6-8 décembre 2010.
  • 2010 : Membre du Projet PEPS Une histoire épistémologique de la force créatrice de l’imagination aux XVe-XVIIe siècles, Porteur du projet : Koen Vermeir, Laboratoire SPHERE, avec le soutien de l’Institut des Sciences de la Communication (CNRS).

Communications récentes dans des Colloques et des Journées d’études :

  • Lyon, 11 décembre 2014 Journée d’études internationale, Montaigne-Bruno : Nature, liens, métamorphoses, organisé par Saverio Ansaldi (Université de Reims Champagne-Ardenne) et Raffaele Carbone (Collegium de Lyon-ENS), avec la collaboration du CERPHI et du Collegium de Lyon-ENS. Titre : « Nature, “parité” et liens chez Montaigne et Bruno ».
  • Bordeaux, 3-5 décembre 2014 Colloque international de la Société Internationale des Amis de Montaigne (SIAM), L’erreur chez Montaigne, organisé avec la collaboration de l’Université Bordeaux Montaigne et de la Maison des Sciences de l’Homme de l’Aquitaine. Titre : « “Erreur” et “estonnement” (II, 30) : de Montaigne à Spinoza ».
  • Lisbonne, 26-29 novembre 2013 Colóquio Internacional Conhecimento e Ciência Colonial, Faculdade de Ciências da Universidade de Lisboa. Titre : « Aspects philosophico-scientifiques et implications politiques des ouvrages géographiques de Volney (1757-1820) ».
  • Naples, 19-20 novembre 2013 Colloque Dimensioni filosofiche e storiche dell’interculturalità, organisé par Raffaele Carbone, Diego Rossi, Stefania Tarantino (Naples, Université Federico II de Naples). Titre: « Barbari e selvaggi. Jean de Léry, Montaigne, Lévi-Strauss ».
  • Lisbonne, 16-17 mai 2013 Congrès Entre l’Europe et le monde arabe, la Méditerranée dans l’histoire et le présent, sous la responsabilité de Markus Messling, Franck Hofmann, Diogo Sardinha (Centro de Filosofia das Ciências da Universidade de Lisboa). Titre : « Montaigne et les hybridations culturelles : Méditerranée, villes italiennes, mondes orientaux ».
  • Naples, 16 avril 2013  Séminaire La forza dell’età, Istituto Italiano per gli Studi Filosofici, coordonné par Antonio Gargano. Titre « Michel de Montaigne : differenze e contaminazioni culturali ».
  • Naples, 22-23 novembre 2012 Colloque Le “borie” vichiane come paradigma euristico. Hybris dei saperi filosofici fra moderno e contemporaneo (Istituto Italiano di Scienze Umane), organisé par Manuela Sanna et Rosario Diana (ISPF-CNR). Titre: « La novità del Nuovo Mondo e i limiti del sapere umanistico negli Essais di Montaigne ».
  • Copenhague, 10-12 octobre 2012 First meeting of the Nordic Network for Renaissance Studies, organisé par Unn Irene Aasdalen (Université de Copenhague). Titre : « Difference, Unity and Relationship : Montaigne and Renaissance Thought »
  • Rouen, 1-2 octobre 2012 Colloque international Montaigne et les Cannibales, organisé par Jean-Claude Arnould, Emmanuel Faye, Thierry Gontier (Université de Rouen). Titre : « “Voye de la raison” et “voix commune” : reconnaissance de l’autre et critique de la logique duelle ».
  • Urbino, 13-14juin 2012 Colloque international Montaigne e Descartes. Una genealogia filosofica, organisé par Nicola Panichi (Université d’Urbino) et Mariafranca Spallanzani (Université de Bologna). Titre : « “Il est bon de savoir quelque chose des mœurs de divers peuples…”. Raison et coutumes entre Montaigne et Descartes ».
  • Paris, 7 avril 2012 Journée d’études Imagination, coutume, rapports de pouvoir (XVIe-XVIIIe siècles) (Paris 1-Panthéon Sorbonne), organisée par Raffaele Carbone. Titre : « Imagination, coutume, pouvoir : Montaigne, Malebranche, Pascal ».
  • Toulouse, 13-16 mars 2012 Colloque international Foucault et la Renaissance, organisé par Olivier Guerrier (Université Toulouse II-Le Mirail). Titre : « Le monstrueux à la Renaissance : de Foucault à Montaigne ».
  • Neuchâtel, 27-28 octobre 2011 Colloque international Normes, vertus et autonomie dans la philosophie du 17e et 18e siècles, organisé par Richard Glauser (Institut de Philosophie). Titre : « Liberté, lois et pouvoir : la tension entre la morale et la politique chez Malebranche ».
  • Louvain-la-Neuve, 19-20 mai 2011 Colloque International Philosophie et langage ordinaire, organisé par Jean-Michel Counet et Marcel Crabbé, Université Catholique de Louvain. Titre : « Les différents niveaux de langage chez Montaigne ».
  • Naples, Istituto Italiano di Scienze Umane, 29-30 mars 2011 Journées d’études Memoria, corpo, valore. Tra etica, interculturalità e consulenza filosofica, organisées par  Raffaele Carbone, Armando Mascolo, Marco Napolitano. Titre : « Saperi umani e consulenza filosofica » (en collaboration avec Giuseppe D’Anna).
  • Naples, 28 février-3 mars 2011 XVIIIe Séminaire International EUROMIR, Interculturalità tra universalismo e particolarismo. Prospettive interdisciplinari, organisé par Giuseppe Cacciatore, Flavia Santoianni (Université de Naples Federico II). Titre : « L’identità culturale in movimento nella prospettiva di Stuart Hall ».
  • Paris, 7 février 2011 Colloque international Sociabilité, communication et l’«imagination forte» à l’âge classique/Sociability, Communication and the Power of Imagination in the Classical Age, organisé par Koen Vermeir (SPHERE/Université Denis Diderot-Paris VII). Titre : « Imagination, liens sociaux, rapports de pouvoir chez Malebranche ».

Prix :

  • Université de Parme, 2010. Prix de la « Consulta Nazionale di Filosofia » Meilleure première œuvre de philosophie : Infini et science de l’homme. L’horizon et les paysages de l’anthropologie chez Malebranche, Naples, La Città del sole – Paris, Vrin, 2007.

Connaissances linguistiques :

  • Italien : langue maternelle
  • Français : très bon niveau (écrit et parlé)
  • Anglais : bon niveau (écrit et parlé)
  • Allemand : bon niveau (écrit), élémentaire (parlé)
  • Espagnol : lu couramment
  • Langues classiques : grec et latin

LISTE DE PUBLICATIONS :

Ouvrages :

Infini et science de l’homme. L’horizon et les paysages de l’anthropologie chez Malebranche, Naples, La Città del sole, Naples, Paris, Vrin, Collection « La pensée et l’histoire », 2007, 720 p.

Présentation de l’éditeur :
Cet ouvrage se propose d’explorer la notion et le projet malebranchistes de « science de l’homme » à partir de l’ossature métaphysique qui sous-tend ce dessein et du rapport entre l’infini et le fini. Pour cette raison ce livre prend soin d’analyser le concept d’infini dans l’œuvre de Malebranche en examinant ses déclinaisons dans des domaines différents. Dans ce cadre, il refuse de voir dans les thèses de ce philosophe une construction purement théocentrique, mais y déchiffre au contraire un espace théandrique où aucun des deux éléments – Dieu et l’homme, l’infini et le fini – n’est absorbé par l’autre. De la même façon, la thèse défendue marque la coexistence possible chez Malebranche entre une dimension ontologique fondationnelle faite de transcendance et d’infinitude, où s’ancrent les contenus épistémiques de nos connaissances, et une sphère épistémologique où l’esprit humain jouit d’une certaine marge de liberté et d’invention. Telle sera la mathématique dans sa générativité propre, avec l’usage du monde symbolique qu’elle suppose. Ce sera alors à l’imagination de donner sa mesure dans ce pouvoir de structuration qui la délivre de ses propres atavismes et de la répétition des traumatismes individuels qui lui ôtent toute liberté.
À l’aune de cet arrière-plan ontologique et de sa portée épistémologique, la science de l’homme représente la possibilité de lier les différentes modalités perçues au sein de l’horizontalité du « moi » grâce à une verticalité qui les transcende et les fonde. Néanmoins cette œuvre s’esquisse à partir d’une préhension réfléchie de sa propre expérience interne, c’est-à-dire d’un degré élaboré du sentiment de soi. En analysant le développement de la pensée de Malebranche de la Recherche de la vérité à ses derniers ouvrages, l’auteur prouve que pour ce penseur la réflexion sur soi-même peut devenir une science si elle ne se réduit pas à une introspection rhapsodique et accidentelle, et que le sentiment intérieur, aux niveaux les plus élevés de sa structuration, constitue la voie pour édifier la connaissance de l’homme.
Dans un passage important de cet ouvrage, Raffaele Carbone analyse les deux unions qui définissent l’humain : celle de l’âme et du corps et celle de l’esprit à la Raison infinie et universelle. Ces deux rapports dessinent les coordonnées originaires pour saisir la situation métaphysique de l’homme et pour déterminer le contenu effectif et les pièces constituant la sphère anthropologique. L’auteur montre ainsi comment Malebranche propose une explication de l’humain qui ne néglige ni son composé biologique ni sa vocation à la socialité. Si l’Oratorien sonde la complexité et la richesse des phénomènes biologiques et sociaux, il ne sacrifie pas la provenance métaphysique de l’homme et son enracinement dans l’infini à la pure immanence de la Umwelt et de la Mitwelt. Les instances biologiques et les structures sociales acquièrent leur sens à la lumière d’un Ordre qui hiérarchise et superpose les rapports entre les perfections diverses et les sphères variées de l’être et d’une Raison qui fonde la possibilité de toute société raisonnable entre les hommes.
L’auteur passe ensuite à l’analyse des notions et des problématiques afférentes à la science de l’homme, et d’abord des articulations de ce savoir qui se bâtit à partir de ses propres états psychiques, de la distinction de l’âme et du corps et de la saisie de leur rapport. Il examine alors ces problématiques qui peuvent nourrir et articuler la connaissance de l’homme en ouvrant une pluralité de chemins épistémologiques interconnectés. Ces voies témoignent de la possibilité de forger une complexe architecture de savoirs (psychologie, biologie, optique, géographie, climatologie, histoire des mœurs, etc.) communiquant les uns avec les autres. Sentiment intérieur, sensibilité, imagination, entendement, passions, plaisirs : toutes ces notions constituent des stations d’arrêt raccordant les lignes théorétiques de cette route. En entrecroisant ces perspectives, Malebranche met au jour tour à tour un aspect essentiel de l’homme dans son rapport à un au-delà qui le dépasse. Voilà donc les modulations du rapport infini-fini envisagé du point de vue de l’homme.
L’auteur entend enfin monter que Malebranche met en valeur le travail herméneutique par lequel l’homme peut parvenir à concevoir ses états mentaux selon un paradigme ontologique et axiologique. C’est en vertu de cette tension méditative que l’homme peut saisir à la fois le sens de la notion d’animal Rationis particeps – qui révèle son essence et sa destination – et la valeur qu’il doit accorder à son corps pour prendre soin de soi-même et des autres dans la sphère biologico-sociale.

Différence et mélange in Montaigne. Mostri, metamorfosi, mescolamenti, Milan, Mimesis, Collection « Etica identità interculturalità », 2013, 356 p.

Presentazione :
Questo libro indaga i concetti di “differenza” e di “mescolamento” negli Essais e nel Journal de voyage di Montaigne rintracciando le giunzioni che li raccordano. Il bordolese coglie nella differenza la qualità più universale delle cose, ma sfugge alla tentazione differenzialista che, in nome di un’esigenza di purezza, immobilizza le differenze in una mappa musiva di esseri e culture: in tal modo mette in causa la credenza nell’identità stabile di cose, individui, idee, costumi e popoli. Infatti, le singole entità che differiscono l’una rispetto all’altra – mutevoli e variopinte – si incontrano e si scontrano, e in queste vicissitudini si mescolano e si trasformano incessantemente. Si delinea così un percorso di lettura che, sulla base di una ricognizione lessicografica di nozioni quali différence, étrangeté, mélange, métis, monstrueux nei testi di Montaigne, connette la questione della varietà dei costumi e delle culture alla differenza che emerge nella natura e al problema della pluralità, della dissomiglianza, della mostruosità che l’individuo scopre in sé, nella sua mente e nel suo corpo.
Raffaele Carbone collabora con il Dipartimento di Studi Umanistici dell’Università Federico II di Napoli. Ha svolto attività di ricerca presso l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ed è attualmente professore a contratto presso il Dipartimento di Filosofia dell’Université Paul Valéry Montpellier 3. Ha pubblicato una monografia su Malebranche (La Città del sole-Vrin, 2007) e diversi articoli su Montaigne, Spinoza, Vico e su questioni interculturali. Tra i recenti si segnala “Il est bon de savoir quelque chose des moeurs de divers peuples…”: Customs and Reason in Montaigne and Descartes, «Montaigne Studies» (2013).

Direction ou co-direction d’ouvrages collectifs :

Malebranche et l’imagination puissante (en collaboration avec Koen Vermeir), dans Rivista di storia della filosofia, 4, 2012, p. 661-758.

– Imagination, coutume, pouvoir (XVIe-XVIIe siècles), Actes de la journée d’études, Paris 1-Panthéon Sorbonne, 7 avril 2012, Paris, Publications de la Sorbonne, 2015.

  Articles parus dans des revues à comité de lecture :

– « La figura di Cristo e la scienza intuitiva in Spinoza », dans Scheria, 26-27, 2002, p. 13-22.

– « Forza, mistero e ambivalenza dell’immaginazione secondo Malebranche », dans Intersezioni. Rivista di storia delle idee, 1, 2003, p. 25-49.

– « Gli infiniti e il finito in Malebranche : dallo smarrimento alla funzionalità della mente », dans Acme, 1, 2004, p. 71-110.

– « Jean Pic de la Mirandole ou les amphibologies de l’humanisme. La relation originaire homme-nature entre liberté, culture et normativité », dans L’art du comprendre, 15, Philosophies de l’humanisme, 2006, p. 47-66.

– « Temporalità, relazione e angustia nell’esperienza effettiva della vita : Heidegger a confronto con Paolo e Lutero », dans Protestantesimo, 2, 2006, p. 123-152.

– « Metafisica e matematica. Per una teoria delle possibilità della mente in Malebranche », dans Acme. Annali della Facoltà di Lettere e Filosofia dell’Università di Milano, 3, 2006, p. 159-198.

– « Orientation, sociétés, différences. Une perspective sur l’histoire entre Vico et Labriola », dans L’art du comprendre, 17, Récits du monde, 2008, p. 155-171.

– « Identité et différence culturelle chez Vico », dans L’Art du comprendre, 19, L’identité humaine et ses formes culturelles. Autrui et soi en actuelle question, 2010, p. 113-132.

– « Considerazioni sul progetto della science de l’homme nella Recherche de la vérité di Nicolas Malebranche », dans Isonomia. Rivista di filosofia, septembre 2010, p. 1-18, http://www.uniurb.it/Filosofia/isonomia/2010carbone.pdf.

– « Imagination, corps et rapports de pouvoir selon Malebranche », dans Camenae, 8, L’imagination/la fantaisie de l’Antiquité au XVIIe siècle, textes édités par Nicolas Corréard, Christine Pigné et Alice Vintenon, décembre 2010 (http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/17-_Carbone.pdf).

– « Genesi e decadenza del linguaggio. Segni, parole e società tra Malebranche e Vico», dans Bollettino del Centro di Studi Vichiani, 41/1, 2011, p. 15-41.

– « “Commerce” et “obligation mutuelle” entre les hommes et les autres créatures chez Montaigne », dans L’Art du comprendre, 21, La nature et son souci. Philosophie et écologie, 2012, p. 39-54.

– « L’imagination en mouvement : nature, société et pratique de soi chez Montaigne », dans Thélème. Revista Complutense de Estudios Franceses, 27, 2012, p. 87-103, http://dx.doi.org/10.5209/rev_THEL.2012.v27.38925.

– « Barbarie e stagnazione agli albori della modernità. A partire da alcuni studi recenti su Montaigne », dans Archivio di storia della cultura, 25, 2012, p. 225-233.

– « Malebranche et les pouvoirs de l’imagination » (avec Koen Vermeir), dans Rivista di storia della filosofia, 4, 2012, p. 661-669.

– « “Il est bon de savoir quelque chose des mœurs de divers peuples…”. Customs and Reason in Montaigne and Descartes », dans Montaigne Studies, XXV, 2013, p. 119-128.

– « Stuart Hall : dai Cultural Studies alla riflessione postcoloniale », dans Moderna, XIV, 1-2, 2013, p. 105-114.

– « Volontà, libertà e giudizio pratico : Malebranche e la sfera dell’agire », dans Philosophia. Bollettino della Società italiana di storia della filosofia, VIII, 1, 2013, p. 101-128.

– « “Prendete i ragionamenti semplici della filosofia”. Montaigne e la cura di sé (e degli altri) », in RTH. Research Trends in Humanities. Education & Philosophy, Vol. 2, n° 2, 2015, p. 27-32, http://www.rth.unina.it/index.php/rth.

Contributions à des ouvrages collectifs :

– « Heidegger lecteur de Luther. La destruction de la métaphysique théologique et l’expérience facticielle de la vie », dans Réforme et Contre-Réforme à l’époque de la naissance et de l’affirmation des totalitarismes (1900-1940), édition par Chiara Lastraioli et Maria Rosa Chiapparo, Turnhout, Brepols Publisher, 2008, p. 169-202.

– « Una bibliografia ragionata sull’interculturalità », dans Interculturalità. Tra etica e politica, édition par Giuseppe Cacciatore et Giuseppe D’Anna, Roma, Carocci, 2010, p. 155-198.

– « Les négociations et les transformations de l’identité culturelle selon Stuart Hall », dans Questions de communication, Série Actes 11, Le Moi et l’Autre, Actes du Colloque international (Université Nancy 2, 3-4 juin 2010), sous la direction de Laurence Denooz et Silvie Thieblemont-Dollet, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 2011, p. 191-201.

– « Diderot e Spinoza : materialismo, idea del tutto, storia della natura », dans Ontologia e temporalità. Spinoza e i suoi lettori moderni, Actes du Colloque, Naples-Salerno 26-28 mars 2009, édition par Giuseppe D’Anna et Vittorio Morfino, Milan, Mimesis, 2012, p. 195-216.

– « L’identità culturale in movimento nella prospettiva di Stuart Hall », dans Per una relazionalità interculturale, édition par Giuseppe Cacciatore, Giuseppe D’Anna, Rosario Diana, Flavia Santoianni, Milan, Mimesis, 2012, p. 193-198.

– « Pratica filosofica e interculturalità », dans Mente, corpo, filosofia pratica, interculturalità. Scritti in memoria di Vanna Gessa Kurotschka, édition par Giuseppe Cacciatore, Giuseppe D’Anna, Rosario Diana, Milan, Mimesis, 2013, p. 117-132.

– « Philosophie et marginalité : Montaigne et Bruno », Figures et langages de la marginalité aux XVIe et XVIIe siècles, sous la direction de Maria Teresa Ricci, Paris, Honoré Champion Éditeur, 2013, p. 57-75.

– « “Voye de la raison” et “voix commune” (Essais I, 31) : reconnaissance de l’autre et mise en cause de la logique duelle », in Rouen 1562. Montaigne et les Cannibales, Actes du colloque organisé à l’Université de Rouen en octobre 2012 par Jean-Claude Arnould (CÉRÉdI) et Emmanuel Faye (ÉRIAC). Publications numériques du CÉRÉdI, Actes de colloques et journées d’étude, n° 8, 2013, http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/public/?voye-de-la-raison-et-voix-commune.html.

– « La curiosité et le droit à la connaissance : Hans Blumenberg et Giordano Bruno », dans les Actes du Colloque Psyché à la Renaissance (Tours, 29 juin-3 juillet 2009), textes réunis et édités par Magali Bélime-Droguet, Véronique Gély, Lorraine Mailho-Daboussi, Philippe Vendrix, Turnhout, Brepols Publisher, Collection « Études Renaissantes », 2013, p. 109-130.

– « Réunifications imaginaires et nouvelles ethnicités : la perspective de Stuart Hall sur le postcolonial », dans Continuité, classicisme, conservatisme dans les littératures Postcoloniales, édition par Cécile Girardin et Philip Whyte, Rennes, Les Presses universitaires de Rennes, 2013, p. 227-238.

– « The different levels of language in Montaigne », dans Philosophie et langage ordinaire de l’Antiquité à la Renaissance, édition par Jean-Michel Counet, Louvain la-Neuve / Louvain – Paris, Éditions de l’Institut Supérieur de Philosophie-Editions Peeters, 2014, p. 153-172.

         À paraître :

– « Le monstrueux à la Renaissance : de Foucault à Montaigne », dans les Actes du Colloque international Foucault et la Renaissance, Toulouse, 13-16 mars 2012, édition par Olivier Guerrier, Paris, Garnier, 2014.

– « Imagination, coutume, pouvoir : Montaigne, Malebranche, Pascal », dans les Actes de la Journée d’études Imagination, coutume, rapports de pouvoir (XVIe-XVIIIe siècles) (Paris, 7 avril 2012, Paris 1-Panthéon Sorbonne), édition par R. Carbone, Paris, 2014.

– « La novità del Nuovo Mondo e i limiti del sapere umanistico negli Essais di Montaigne », dans les Actes du Colloque Le “borie” vichiane come paradigma euristico. Hybris dei saperi filosofici fra moderno e contemporaneo (Istituto Italiano di Scienze Umane), organisé par Manuela Sanna et Rosario Diana (ISPF-CNR), 2014.

– « Barbari e selvaggi. Differenze e intrecci culturali tra Jean de Léry, Montaigne e Lévi-Strauss », dans les Actes du Colloque Dimensioni filosofiche e storiche dell’interculturalità, édition par Giuseppe Cacciatore, Antonello Giugliano, Milan, Mimesis, Collection « Etica identità interculturalità », 2015.

Comptes rendus :

– Paolo Fabiani, La filosofia dell’immaginazione in Vico e Malebranche, Firenze, Firenze University Press, 2002, dans Bollettino del Centro di Studi Vichiani, 34, 2004, p. 301-305.

Cuadernos sobre Vico, 21/22, 2007-2008, dans Bollettino del Centro di Studi Vichiani, 41/1, 2011, p. 116-123.

– Cuadernos sobre Vico, 23/24, 2009-2010, dans Bollettino del Centro di Studi Vichiani, 41/2, 2011, p. 85-92.

Vico e l’Oriente, dans Bollettino del Centro di Studi Vichiani, 42/1-2, 2013, p. 178-190.

– « Ritorni, riappropriazioni, nuovi approcci nelle vicissitudini dell’orientalismo : l’Oriente creato dall’Oriente », dans RTH. Research Trends in Humanities. Education & Philosophy, Vol. 1, n° 1, 2014, p. 25.

Razionalità e modernità in Vico, édition par Marco Vanzulli, Milan, Mimesis, 2012, dans Bollettino del Centro di Studi Vichiani, 44/1-2, 2015 (à paraître).

Traductions (Français-italien) :

– Chantal Jaquet, L’unità del corpo e della mente. Affetti, azioni e passioni in Spinoza, Milano, Mimesis, Collection « Spinoziana », 2013 ; texte original : L’unité du corps et de l’esprit. Affects, actions et passions chez Spinoza, Paris, P.U.F., 2004.

– Chantal Jaquet, Filosofia delll’odorato, Pise, 2014 (à paraître) ; texte original : Philosophie de l’odorat, Paris, PUF, 2010.