Élodie Cayuela

Docteure en Histoire de l'Art Moderne, Université Paul-Valéry Montpellier 3 (France)

 

Thèse soutenue le 28 octobre 2019 à l'Université Paul-Valéry Montpellier 3

Titre de la thèse : « Théorie et pratique du portrait en France et en Grande-Bretagne au XVIIIe siècle : regards croisés »

Résume : Au XVIIIe siècle, les enjeux du portrait, de sa théorie et de sa pratique évoluent, comme le montrent les exemples parallèles de la France et de la Grande-Bretagne. Plus que tout autre sujet, ce genre pictural suscite alors des remarques variées de la part des artistes, des amateurs ou du public qui témoignent des exigences et des attentes des hommes des Lumières. Ce discours se rapporte tout autant aux aspects artistiques qu'aux aspects sociaux du portrait. Selon une approche croisée, ce travail de thèse s'attache donc à comprendre la manière dont le regard sur le portrait et les pratiques de ses spécialistes se créent et évoluent à l'époque moderne de part et d'autre de la Manche en s'enrichissant mutuellement ou en se confrontant. L'examen simultané de la littérature et de la pratique artistique en France et en Grande-Bretagne permet in fine d'éclairer ces problématiques, tout en ouvrant la réflexion sur les échanges artistiques entre les deux pays.

Jury :

Monsieur Olivier BONFAIT, Professeur, Université de Bourgogne, rapporteur et président du jury

Madame Michèle-Caroline HECK, Professeur, émérite, Université Paul-Valéry Montpellier 3, Directrice de la thèse.

Monsieur Christian MICHEL, Professeur, Université de Lausanne, rapporteur.

Madame Marlen SCHNEIDER, Maître de conférences, Université Grenoble Alpes, examinatrice.

Monsieur Thierry VERDIER, Professeur, Université Paul-Valéry Montpellier 3, examinateur.

 

Formation

 

2014-2019 : Doctorat en histoire de l'art moderne, Université Paul-Valéry Montpellier 3 (France)

2013-2014 :  Master II Histoire de l'art moderne et contemporain, Mention très bien, Université Paul-Valéry Montpellier 3 : « Théorie et réception critique du portrait dans la littérature artistique du XVIIIe siècle », sous la direction de Madame le Professeur Michèle-Caroline Heck.

2012-2013 : Master I Histoire de l’art moderne et contemporain, Mention Bien, Université Paul-Valéry, Montpellier 3 : « « Jean-Marc Nattier (1685-1766) et les portraits historiés féminins : entre tradition et modernité », sous la direction de Madame le Professeur Michèle-Caroline Heck.

2010 – 2012  : Licence d’Histoire de l’art et archéologie, Université Paul-Valéry, Montpellier 3.

 

Expériences professionnelles

 

Octobre 2014 à octobre 2019 : Doctorante, Laboratoire Crises – Université Paul-Valéry, Montpellier 3
Contrat doctoral au sein du projet de recherche LexArt, Words for Arts – The Rise of a Terminology (1600-1750) – ERC AdG n°323761, Université Paul-Valéry, Montpellier 3 :
-           Étude de textes théoriques anglais et français.
-           Recherche et rédaction.
-           Travail sur une base de données.

Séjour de recherche à Londres, hébergement par le Warburg Institute, University of London (2016-2017).

Septembre-octobre 2020 et mai, juin, septembre-octobre 2019 : Médiatrice patrimoine, Château d’Espeyran, Saint-Gilles-du-Gard :
Rédaction de deux dossiers de visite : « La femme au XIXe siècle » et « Le portrait ».
Visites du château (public adulte et enfant).
Animation d’ateliers pédagogiques (niveaux élémentaire, primaire et secondaire).

Décembre 2013 et février 2014 : Participation à la soirée « François-Xavier n’est pas couché », Musée Fabre, Montpellier
Présentation de peintures au grand public.

2014    : Travail sur la base de données AGORHA, Institut National d’Histoire de l’Art, Paris :
Vérification et enrichissement des données.

 

Publications et conférences

 

Articles

- E. CAYUELA, « La théorie et la critique du portrait en miniature aux XVIIe et XVIIIe siècles : regards croisés entre la France et les îles britanniques » (« The Theory of Portrait Miniature in the 17th and 18th Centuries: a Crossed Approach between France and the British Isles »), Études Épistémè, 2020 [En ligne : http://journals.openedition.org/episteme/5287, consulté le 06/03/2021].

Résumé — Cet article propose quelques réflexions autour de la littérature artistique abordant le portrait en miniature, à travers des textes rédigés en France et dans les îles britanniques – en Angleterre notamment, mais aussi en Irlande. Les écrits qui abordent le sujet dans ces aires géographiques sont en effet spécifiques et évoluent. En Angleterre, les premiers ouvrages l’évoquant explicitement se concentrent sur la réalisation des portraits. Dans la France des Lumières, apparaît en outre un second ensemble de textes : la critique d’art qui offre une place plus grande au regard du spectateur. Ces sources, s’adressant à un lectorat différent, permettent de s’interroger sur les éléments constitutifs de la théorie et de la critique du portrait en miniature en France et en Angleterre, selon une approche croisée.

- E. CAYUELA, « Le portrait dans la France des Lumières : entre dénonciation et légitimation d’un genre pictural », À l’épreuve, 2016, [en ligne : http://alepreuve.org/content/le-portrait-dans-la-france-des-lumi%C3%A8res-entre-d%C3%A9nonciation-et-l%C3%A9gitimation-d%E2%80%99un-genre, consulté le 12/03/2020].

Résumé — À l’époque moderne, l’idée de hiérarchie entre les genres picturaux est relativement fréquente. La peinture d’histoire est souvent valorisée par les théoriciens de l’art qui l’utilisent pour montrer la grandeur de la peinture, tandis que les autres sujets artistiques sont généralement évoqués plus rapidement dans leurs écrits. L’idée, notamment énoncée par André Félibien en 1668, que le « Peintre qui ne fait que des portraits n’a pas encore atteint cette haute perfection de l’Art, & ne peut pretendre à l’honneur que reçoivent les plus sçavans », se retrouve durant le siècle des Lumières. Cependant, la hiérarchie des genres picturaux évolue et est loin d’être rigoureuse en pratique, certains théoriciens et critiques d’art n’hésitant en outre pas à souligner les difficultés artistiques inhérentes au portrait. Cette contribution entend ainsi apporter quelques éclairages sur le statut de cet art, tout en montrant la manière dont une théorie artistique cohérente se construit peu à peu à son sujet.

 

Notices de dictionnaires

- E. CAYUELA, « Caricature », dans M.-C. Heck (dir.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 108-111. Traduction : « Caricature », in M.-C. Heck (ed.), LexArt. Words for Painting (France, Germany, England, The Netherlands, 1600-1750), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 91-95.

- E. CAYUELA, « Carnation », dans M.-C. Heck (dir.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 112-115. Traduction : « Carnation », in M.-C. Heck (ed.), LexArt. Words for Painting (France, Germany, England, The Netherlands, 1600-1750), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 95-99.

- E. CAYUELA, « Draperie », dans M.-C. Heck (dir.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 173-179. Traduction : « Drapery », in M.-C. Heck (ed.), LexArt. Words for Painting (France, Germany, England, The Netherlands, 1600-1750), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 154-160.

- E. CAYUELA, « Portrait », dans M.-C. Heck (dir.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 396-403. Traduction : « Portrait », in M.-C. Heck (ed.), LexArt. Words for Painting (France, Germany, England, The Netherlands, 1600-1750), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 385-392.

Ces quatre références sont consultables pour la version française à l’adresse suivante : https://oapen.org/viewer/web/viewer.html?file=https://oapen.org/document/1000271 (consulté le 23/03/2020).

 

Travail de recherche effectué au sein du projet LexArt – Words for Art. The Rise of a Terminology (1600-1750), ERC AdG n°323761

Le projet LexArt, dirigé par Michèle-Caroline Heck et financé par l’European Research Council, a eu pour objet d’étude le vocabulaire artistique tel qu’il s’élabore et se transforme au Nord des Alpes entre 1600 à 1750. Une équipe d’une quinzaine de chercheurs européens a ainsi été réunie afin d’étudier la terminologie artistique dans les écrits sur l’art publiés en français, allemand, néerlandais, anglais et latin durant cette période chronologique.

            Des résultats sont proposés dans une base de données disponible à l’adresse suivante : https://lexart.fr (consulté le 08/03/2020). Des définitions de termes et de notions tirées des textes étudiés, et de leur traduction le cas échéant, y sont présentées. Elles peuvent être confrontées par termes, auteurs, chronologies, espaces géographiques. La base de données offre également un commentaire résumant les caractéristiques de chaque écrit, une bibliographie critique et la liste des rééditions et traductions. Ainsi, la spécificité des langues et des auteurs, apparaît, tout autant que leurs points de contact.

            Dans ce cadre, j’ai analysé les écrits artistiques anglais et français suivants (classés par ordre chronologique de publication du texte et avec le lien vers l’étude) :

-           John BATE, The Mysteryes of Nature and Art: Conteined in foure severall Tretises, The first of water works. The second of Fyer workes. The third of Drawing, Colouring, Painting, and Engraving. The fourth of divers Experiments as wel serviceable as delightful: partly Collected, and partly of the Authors Peculiar Pratice, and Invention, Londres, Ralph Mab - Thomas Harper, 1634 – https://lexart.fr/sources/view/1070 (consulté le 08/03/2020).

-           Henry PEACHAM, The Gentlemans Exercise. Or, An exquisite practise, as well for drawing all manner of Beasts in their true Portraitures: as also the making of all kinds of colours, to be used in Limning, Painting, Tricking, and Blazon of Coates, and Armes, with divers other most delightfull and pleasurable observations, for all young Gentlemen and others […], Londres, J. Legat, 1634 – https://lexart.fr/sources/view/636 (consulté le 08/03/2020).

-           William SANDERSON, Graphice. The use of the Pen and Pensil. Or, the most Excellent Art of Painting: In Two Parts, Londres, Robert Crofts, 1658 – https://lexart.fr/sources/view/598 (consulté le 08/03/2020).

-           Henry PEACHAM, The Compleat Gentleman: Fashioning Him absolute in the most Necessary and Commendable Qualities, concerning Mind, or Body, that may be required in a Person of Honor. To which is added the Gentlemans Exercise or, An exquisite practise, as well for drawing all manner of Beasts, as for making Colours, to be used in Painting, Limning, &c. [1622], Londres, E. Tyler, 1661 – https://lexart.fr/sources/view/939 (consulté le 08/03/2020).

-           [en collaboration avec Michèle-Caroline Heck] PSEUDO-LONGIN et Nicolas BOILEAU, « Traité du sublime ou du merveilleux dans le discours. Traduit du Grec de Longin », Œuvres diverses du Sieur D*** avec le traité du sublime ou du merveilleux dans le discours. Traduit du Grec de Longin, Paris, Denys Thierry, 1674, p. 3-102 – https://lexart.fr/sources/view/705 (consulté le 08/03/2020).

-           Alexander BROWNE, Ars Pictoria: or an Academy Treating of Drawing, Painting, Limning, Etching. To which are Added XXXI. Copper Plates, Expressing the Choicest, Nearest, and Most Exact Grounds and Rules of Symmetry. Collected out of the most Eminent Italian, German, and Netherland Authors. By Alexander Browne, Practitioner in the Art of Limning. The Second Edition, Corrected and Enlarged by the Author [1669], Londres, Arthur Tooker - William Battersby, 1675 – https://lexart.fr/sources/view/796 (consulté le 08/03/2020).

-           William AGLIONBY, Painting Illustrated in Three Diallogues. Containing some Choice Observations upon the Art. Together with The Lives of the Most Eminent Painters From Cimabue, to the time of Raphael and Michael Angelo. With an Explanation of the Difficult Terms, Londres, John Gain, 1685 – https://lexart.fr/sources/view/424 (consulté le 08/03/2020).

-           [Anonyme], The Excellency of the Pen and Pencil, Exemplifying the Uses of them in the most Exquisite and Mysterious Arts of Drawing, Etching, Engraving, Limning, Painting in Oyl, Washing of Maps & Pictures. Also the way to Cleanse any Old Painting, and Preserve the Colours. Collected from the Writings of the ablest Masters both Ancient and Modern, as Albert Durer, P. Lomantius, and divers others […] [1668], Londres, Dorman Newman, 1688 – https://lexart.fr/sources/view/1213 (consulté le 08/03/2020).

-           Marshall SMITH, The Art of Painting According to the Theory and Practise of the Best Italian, French, and Germane Masters. Treating of The Antiquity of Painting. The Reputation it allways had. The Characters of severall Masters. Proportion. Action and Passion. The Effects of Light. Perspective. Draught. Colouring. Ordonnance. Far more Compleat and Compendious then hath yet been publisht by any, Ancient or Modern. By M. S. Gent., Londres, The Vendüe, 1692 – https://lexart.fr/sources/view/489 (consulté le 08/03/2020).

-           Catherine PERROT, Traité de la Miniature [1686], s.l., s.n., 1725 – https://lexart.fr/sources/view/1548 (consulté le 08/03/2020).

-           Claude BOUTET, Traité de Mignature, pour apprendre aisément à Peindre sans Maistre. Avec le secret de faire les plus belles Couleurs, l’Or bruny, & l’Or en Coquille. Troisiesme Edition. Reveuë, corrigée & augmentée [1672], Paris, Christophe Ballard, 1696 – https://lexart.fr/sources/view/1437 (consulté le 08/03/2020) ; et sa traduction anglaise : The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable […] [1729], Londres, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739 – https://lexart.fr/sources/view/1439 (consulté le 08/03/2020).

-           Jonathan RICHARDSON, Two Discourses. I. An Essay on the whole Art of Criticism as it relates to Painting. Shewing how to judge I. Of the Goodness of a Picture; II. Of the Hand of the Master; and III. Whether ‘tis an Original, or a Copy. II. An Argument in behalf of the Science of a Connoisseur; Wherein is shewn the Dignity, Certainty, Pleasure, and Advantage of it. Both by Mr. Richardson, Londres, W. Churchill, 1719 – https://lexart.fr/sources/view/338 (consulté le 08/03/2020) ; et sa traduction française : Traité de la Peinture, Par Mr. Richardson, le Père, Tomes I. et II. Contenant, Tome I. Un Essai sur la Théorie de la Peinture ; Tome II. Un Essai sur l’art de critiquer, en fait de Peinture ; & un Discours sur la Sience d’un Connoisseur. Traduit de l’Anglois; Revu & Corrigé par l’Auteur, trad. par Antoine RUTGERS, Amsterdam, Herman Uytwerf, 1728, 2 vol., vol. I. – https://lexart.fr/sources/view/703 (consulté le 08/03/2020).

-           Jonathan RICHARDSON, An Essay on the Theory of Painting. By Mr. Richardson. The Second Edition, Enlarg’d, and Corrected [1715], Londres, A. C. - A. Bettesworth, 1725 – https://lexart.fr/sources/view/428 (consulté le 08/03/2020) ; et sa traduction française : Traité de la Peinture, Par Mr. Richardson, le Père, Tomes I. et II. Contenant, Tome I. Un Essai sur la Théorie de la Peinture ; Tome II. Un Essai sur l’art de critiquer, en fait de Peinture ; & un Discours sur la Sience d’un Connoisseur. Traduit de l’Anglois ; Revu & Corrigé par l’Auteur, trad. par Antoine RUTGERS, Amsterdam, Herman Uytwerf, 1728, 2 vol., vol. I. – https://lexart.fr/sources/view/703 (consulté le 08/03/2020).

-           Henry BELL, The Perfect Painter: or, a Compleat History of the Original, Progress and Improvement of Painting. Shewing, I. The Antiquity, Excellency and Usefulness of that Divine Art, to Those who are desirous of being Acquainted with the true Knowledge and Secrets therein contain’d. II. Plain Instructions to form a right Judgment of the real Value of good Pictures, and how to distinguish Originals from Copies. III. A Chronological Account of the most celebrated Painters, from their Rise, to the Present Time [1728], Londres, s.n., 1730 – https://lexart.fr/sources/view/596 (consulté le 08/03/2020).

 

Conférences

« AI in Humanities: an Application to the History of Art », Digital Approaches to Art History and Cultural Heritage, conférence internationale, Merton College, University of Oxford, communication présentée le 05/03/2021 :

https://encodingheritage.wixsite.com/digitalconference

 

Conférences à l'Université du Tiers Temps, Montpellier (2020 et 2021)

-           Les mutations du portrait anglais au XVIIIe siècle : vers de nouveaux idéaux.
-           Le portrait selon Reynolds ou comment s’élever vers la peinture d’histoire.
-           Histoire et art de la caricature à l’époque moderne.
-           Peindre les reines et les favorites royales en France (XVIIe-XVIIIe siècles).
-           Jean-Antoine Watteau (1684-1721) et la fête galante.

 

Thèmes de recherche

-           Théorie de l’art.
-           Critique d’art.
-           Pratique artistique.
-           Portrait.
-           Art britannique.
-           Art français.

 

Enseignements

 

-           Université L1 (24h TD)
-           Université L2 ( 2h CM)
-           Université L3 (40h30 TD)
-           Université M1 (4h CM)
-           Université du Tiers Temps (9h CM)
-           Oxbridge Academic Programes (2h)

Dernière mise à jour : 20/04/2021