LACOMBRADE Philippe

 

Docteur agrégé d’histoire

– Agrégation d’histoire (1992)

– Soutenance le 20 septembre 2002 de la thèse de doctorat d’histoire : La Chambre de commerce, Paris et le capitalisme français, 1890-1914 ; sous la direction  du professeur Francis Démier (Paris X). Mention très honorable avec félicitations à l’unanimité du jury. Lauréat pour cette thèse du prix d’histoire consulaire décerné par l’Association des Anciens Présidents de CCI et de CRCI (2004).

Thèmes de recherche :

Histoire des chambres de commerce, XIXème-milieu du XXème siècle
Action publique au niveau local et national
Enseignement professionnel à l’époque contemporaine
Élites économiques et politiques, 1870-1940
Histoire politique, sociale et économique de la viticulture, XIXème-XXème siècle
Pouvoirs locaux sous la Troisième République
Histoire du Midi contemporain

Publications :

Ouvrages :

– Philippe Lacombrade et Jean Garrigues, La France au XIXème siècle, 1814-1914, Paris, Armand Colin, collection U, 2015, 264 p. (troisième édition).

 

Présentation de l’éditeur :
En un siècle, de la fin de l’Empire en 1814 jusqu’au premier conflit mondial en 1914, la France est passée de l’Ancien Régime à la modernité. C’est un siècle de transformations profondes, à travers la succession des régimes politiques, qui ont abouti à l’épanouissement du modèle républicain. C’est un siècle qui a vu la révolution industrielle, la croissance urbaine, l’affirmation de la bourgeoisie d’affaires et la naissance du prolétariat. C’est le siècle de la déchristianisation progressive et de la laïcisation républicaine. Enfin, c’est un siècle d’un extraordinaire bouillonnement intellectuel et créatif, traversé pêle-mêle par le romantisme, le positivisme, le symbolisme, l’impressionnisme et l’Art nouveau.
Des mises au point historiographiques et biographiques, des commentaires de documents, un glossaire, des rappels chronologiques et biographiques contribuent à éclairer les principaux aspects de cette période d’innovations et de renouveau.

– Philippe Lacombrade et Jean Garrigues, La France au XIXème siècle, 1814-1914, Paris, Armand Colin, collection U, 2011, 264 p.

 

Présentation de l’éditeur :
En un siècle, de la fin de l’Empire en 1814 jusqu’au premier conflit mondial en 1914, la France est passée de l’Ancien Régime à la modernité. C’est un siècle de transformations profondes, à travers la succession des régimes politiques, qui ont abouti à l’épanouissement du modèle républicain. C’est un siècle qui a vu la révolution industrielle, la croissance urbaine, l’affirmation de la bourgeoisie d’affaires et la naissance du prolétariat. C’est le siècle de la déchristianisation progressive et de la laïcisation républicaine. Enfin, c’est un siècle d’un extraordinaire bouillonnement intellectuel et créatif, traversé pêle-mêle par le romantisme, le positivisme, le symbolisme, l’impressionnisme et l’Art nouveau.
Des mises au point historiographiques et biographiques, des commentaires de documents, un glossaire, des rappels chronologiques et biographiques contribuent à éclairer les principaux aspects de cette période d’innovations et de renouveau.

– Avec Fabien Nicolas, Vin et République, 1907-2007, Paris, L’harmattan, 2009, 308 p.

 

Présentation de l’éditeur :
« Un orage parlementaire », c’est ce que la Révolte des vignerons n’aura pas manqué de provoquer à la Chambre des Députés durant le mois de juin 1907. Le tandem Vin et République se décline en Vignerons et République, République et Vin. Quelles sont les attentes des vignerons, les réponses législatives, les conduites de refus et de combat que représente pour l’Etat l’incontestable richesse économique véhiculé par le vin ?

Contribution à des ouvrages collectifs :

– « Etats, chambres de commerce et intérêt régional dans le Languedoc méditerranéen : la Xe région économique, de la fin des années 1910 au début des années 1930 », in  Geneviève Gavignaud-Fontaine et Gilbert Larguier (s. dir.) Corps intermédiaires marchands et vignerons en Languedoc 1704-1939, Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, 2016, p. 139-159.

– « Gustave Laissac et la républicanisation de Montpellier (1870-1900) », in La République en méditerranée, s. dir. de Luis Martin, Jean-Paul Pellegrinetti et Jérémy Guedj, Paris, L’Harmattan, collection Cliopolis, 2012,  pp. 279-294.

– « Des corps intermédiaires face à la tradition jacobine : les chambres de commerce sous la Troisième République (1871-1939) », in La société civile organisée aux XIXème et XXème siècle, perspectives allemandes et françaises, s. dir. de Jay Rowell et Anne-Marie Saint-Gilles, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2010,  pp. 119-133.

– « Le Parlement et les chambres de commerce sous la Troisième République (1870-1939) »,  in Assemblées et parlements dans le monde du Moyen-âge à nos jours, 57e Conférence de la Commission Internationale pour l’histoire des Assemblées d’État [organisé à Paris du 6 au 9 septembre 2006] ; sous la direction de Jean Garrigues, Éric Anceau, Frédéric Attal, Noelline Castagnez, Noëlle Dauphin, Sabine Jansen et Olivier Tort, Paris, Comité d’histoire parlementaire et politique, 2010, pp. 1148-1169.

– « Un esprit colonial parisien ? La chambre de commerce de Paris et la formation de l’Empire français, 1880-1914 », in L’esprit économique impérial, groupes de pression et réseaux du patronat colonial en France et dans l’Empire ( 1830-1870), s. dir. d’Hubert Bonin, Catherine Hodeir, Jean-François Klein, Paris, Publications de la SFHOM, 2008, pp. 411-427.

– Avec Christophe Bouneau, « Préoccupations internationales et action locale », chapitre 8 de La Chambre de commerce et d’industrie de Paris (1803-2003), histoire d’une institution, Genève, Droz, 2003, pp. 131-177.

– « L’Assemblée des Présidents des Chambres de Commerce : naissance d’un contre-pouvoir, 1899-1914 », in Les groupes de pression dans la vie politique contemporaine en France et aux États-Unis de 1820 à nos jours, s. dir. Jean Garrigues, Rennes, PUR, 2002, pp. 85-96.

Articles publiés dans des revues à comités de lecture :

– «  La « républicanisation » de l’espace public montpelliérain : politique et géographie symbolique dans le « Midi Rouge » (1848-1914) », Les Annales du Midi, Tome 124, n° 280, octobre-décembre 2012, numéro thématique Politique et symbolique de la Restauration à la Révolution nationale. Déclinaisons méridionales, pp. 507-522.

– « Un chrétien de gauche dans le « Midi rouge » : Paul Boulet (1894-1982) », Parlement(s), revue d’histoire politique, 2001/3, n° HS 7 Vie et pratiques politiques en terres méditerranéennes, pp. 75-89.

– « De l’histoire consulaire à l’histoire contemporaine des pays méditerranéens. Les chambres de commerce du Languedoc méditerranéen sous la Troisième République (1870-1939) », Bulletin du Centre d’Histoire moderne et contemporaine de l’Europe méditerranéenne (Université Montpellier III), janvier-juin 2004,  n°13, pp. 63-117.

– « Le patronat parisien et l’enseignement professionnel à la Belle Époque : modèles européens et système français », Revue du Nord, 2001, n°17, hors série, pp. 215-232.

Autres articles :

– « Le président de la Chambre de commerce de Paris Louis Delaunay-Belleville », Revue d’histoire consulaire, n°16, mai 1999.

– « les présidents de la Chambre de commerce de  Paris de 1890 à 1914 », Revue d’histoire consulaire, n° 20, mai 2001.

– « La chambre de commerce de Nîmes et la politique douanière de la France de 1830 à 1914 », n°29, juin 2006.

– « Les chambres de commerce du Languedoc méditerranéen de 1870 à 1939 », Revue d’histoire consulaire, n°36, décembre 2009.

– «  Du loisir mondain au phénomène de société : le tennis dans l’Hérault de la fin du XIXème siècle jusqu’à nos jours » », Études Héraultaises, hors-série, décembre 2010, pp. 167-177.

– « Chronique d’une réforme avortée : l’échec de la suppression des octrois parisiens à la Belle Époque (1897-1914) », Recherches contemporaines, Université Paris X-Nanterre, n°5 1998-1999, pp. 77-107.

Participation à des groupes de recherche :

– Chercheur associé au projet Identités et Cultures en Méditerranée (ICEM), projet en cours dirigé par Jean Garrigues, Jean-Marie Guillon, Jean-François Muracciole et Jean-Paul Pellegrinetti et qui est consacré à l’étude des élites politiques de la Révolution Française à la Vème République.

– Organisation avec Fabien Nicolas du colloque Vin et république, 1907-2007, Montpellier les 17-18 octobre 2007.

– Membre de 2005 à 2011 du groupe de recherche de L’Institut National de Recherche Pédagogique sur l’histoire de l’enseignement professionnel de la Révolution française à 1939 (sous la direction de Gérard Bodé).

– Membre de 2001 à 2003 de  la commission de célébration du bicentenaire de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris.