AMALRIC Jean-Luc

Professeur en CPGE Arts et Design à Nîmes
Membre associé du C.R.A.L - EHESS
Membre associé de C.R.I.S.E.S - Université Paul-Valéry Montpellier 3

 

Coordonnées professionnelles :

jean-luc.amalric@orange.fr
jean-luc.amalric@ehess.fr

14 rue de la Ranquette
Le Carré Liberté A 41
30900 Nîmes

 

Présentation :

Né le 8 mars 1965 à Montpellier, Jean-Luc Amalric est agrégé de philosophie, docteur en philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et qualifié au titre de maître de conférences (section 17 - philosophie - du CNU).

Après avoir enseigné la philosophie en France pendant 20 ans (en terminale, en classes préparatoires et à l'université), puis durant 4 ans au Brésil (dans le cadre d'un post-doctorat à la P.U.C de São Paulo), il est actuellement professeur de philosophie en CPGE Arts et Design à Nîmes.

Membre du Conseil scientifique du Fonds Ricœur, il co-dirige depuis 2015 la revue bilingue franco-américaine Etudes ricœuuriennes, Ricœur studies. En collaboration avec George H. Taylor, il travaille également pour le Fonds Ricœur et pour les Editions du Seuil à l'édition scientifique et à la traduction des « Lectures on imagination » : cours sur l'imagination professé par Ricœur en 1975 à l'Université de Chicago.

Dans le cadre d'un séminaire intitulé « Repenser l'imagination aujourd'hui » et initié en 2018 à l'EHESS, il consacre actuellement ses recherches à l'élaboration d'une théorie générale de l'imagination, à travers la mise en œuvre d'un dialogue constant entre philosophie, sciences sociales et sciences cognitives. En partant d'une analyse des fonctions pratique, poétique, sociale, critique et cognitive de l'imagination et de leur articulation précise, il s'agit d'esquisser une théorie de l'imagination incarnée - comme puissance d'innovation et de configuration œuvrant à la charnière du discours et de l'action - et d'en examiner la fécondité au plan épistémologique, esthétique, éthique et politique. L'hypothèse directrice de ces recherches est que le phénomène de l'imagination ne devient intelligible - dans sa complexité et son dynamisme productif - que si l'on pense un dédoublement originaire du procès incarné de l'imagination s'exprimant dans les termes d'une dialectique entre « imagination symbolique » et « imagination fictionnelle ».

 

Thèmes de recherche :

L’imagination dans dans l'agir, le savoir et la création

La question des rapports entre imagination et discours philosophique

La question de l’imagination dans la philosophie française du 20ème siècle (Sartre, Merleau-Ponty, Bachelard, Simondon, Ricœur, Castoriadis)

La philosophie de Paul Ricoeur

Phénoménologie, herméneutique et déconstruction

 

Principales publications :

Livres  :

- Paul Ricœur, l’imagination vive. Une genèse de la philosophie ricœurienne de l’imagination,  Paris, Hermann, 2013, 688 p.

Présentation de l’éditeur :

Partant de l’hypothèse selon laquelle l’élaboration d’une théorie générale de l’imagination constitue l’une des visées centrales de la philosophie ricœurienne et l’un de ses legs les plus prometteurs, ce livre se propose de travailler à une genèse rigoureuse de cette philosophie de l’imagination, en s’appuyant principalement sur les trois œuvres qui composent la Philosophie de la volonté. À travers une analyse des dialogues de Ricœur avec Sartre, Nabert, Bachelard, Merleau-Ponty, Jaspers, Cassirer, Husserl et Heidegger autour de la question de l’imagination, il s’agit de montrer comment cette première grande œuvre philosophique ricœurienne esquisse une théorisation très novatrice de la fonction poético-pratique de l’imagination – capable tout à la fois de poser les bases d’une réhabilitation générale de la fonction de l’imagination dans l’agir humain et d’initier une réflexion critique sur les usages méthodologiques de l’imagination dans le discours philosophique.

- Ricœur, Derrida : l’enjeu de la métaphore, Paris, Presses Universitaires de France, Collection Philosophies, 2006, 160 p.

Présentation de l'éditeur :

Contriarement à l'idée reçue selon laquelle la métaphore ne serait qu'un ornement secondaires du concept philosophique, il s'est agi ici de mettre au jour une dépendance plus fondamentale et plus dissimulée de la pensée philosophique à l'égard de métaphore. Un certain travail métaphorique traverse en effet le discours philosophique à la manière d'une énigme puisqu'il paraît tout à la fois dynamiser et menacer son déploiement spéculatif. Or, c'est précisément autour de cette énigme de la métaphore que s'est nouée une singulière discussion entre Ricœur et Derrida. C'est à Paul Ricœur qu'il revient d'avoir initié ce débat dans la 8e étude de La Métaphore vive (1975) sous la forme d'une critique adressée à La Mythologie blanche (1971) de Jacques Derrida, et cette critique donnera lieu trois ans plus tard à une réponse de Derrida dans Le Retrait de la métaphore (1978). Les termes de cet échange prennent souvent un tour paradoxal et déconcertant : tandis que Ricœur attribue à même de son herméneutique critique, Derrida conteste de son côté cette interprétation en revendiquant le statut déconstructif de son écriture et en soulignant au contraire les points d'accord qui le rapprochent de Ricœur. La clé de cette discussion nous a paru résider dans le positionnement complexe des deux penseurs à l'égard de la critique heideggérienne du lien entre métaphorique et métaphysique ; et c'est l'écart entre une pensée de la différence et une pensée de l'acte que nous nous sommes efforcé de mettre en relief en posant la question de l'écriture philosophique dans ses rapports à l'imagination productrice. S'il est un enjeu de la métaphore, c'est que, dans ses rapports à la philosophique, conduit à une conception spécifique de la textualité et engage une interrogation d'ensemble sur la possibilité (ou l'impossibilité) d'un renouvellement de l'ontologie.

Ricœur, Derrida. El desafío de la metáfora.  (Traducción : Jennifer Rivera y Fabrizio Pineda. Bogota, Universidad Externado de Colombia, 2012, 180 p.).

 

Chapitres de livre :

- 2020 : "Le statut de l'utopie dans la philosophie de l'imagination de Ricœur" in Penser l'utopie aujourd'hui avec Paul Ricœur (volume collectif dirigé par Sébastien Roman, Presses Universitaires de Vincennes, 2020).

- 2019 : "Finitude, Culpability and Suffering : The Question of Evil in Ricœur" in A Companion to Paul Ricœur's Fallible Man, (Editor : Scott Davidson, Lexington Books - 2019).

- 2018 : "Act, Sign and Objectivity. Nabert's Influence on the Ricœurian Phenomenology of the Will" in A Companion to Paul Ricœur's Freedom and Nature (Editor : Scott Davidson, Lexington Book - 2018).

- 2018 : Préface au livre : Entre Ricœur e Freud. Você équem pensa ser ? A desapropriação e a reapropriação da consciência de Jefferson da Silva (Editora CRV - Curitiba, Brasil, 2018).

- "Ricœur, Castoriadis : productive imagination between mediation and origin" in Ricœur and Castoriadis in Discussion : On Human Creation, Historical Novelty, and the Social Imaginary (Dir. Suzi Adams, Rowman and Littlefield Publishers, 2017).

- 2017 : "Ricœur, Foucault : subjectivation et auto-affection" in La subjectivation du sujet. Etudes sur la modalité du rapport à soi-même (volume collectif dirigé par Olivier Tinland et Rodolphe Calin, Editions Hermann, 2017).

 

Articles :

- 2018 : "La médiation vulnérable : puissance, acte et passivité chez Ricœur" in Etudes ricœuriennes/Ricœur studies, vol. 9 n°1, 2018.

- 2016 : "L'articulation de l'éthique et du politique dans l'horizon d'une philosophie de l'acte" : Deuxième partie : "L'oubli de l'acte dans le signe et la réappropriation critique des ressources éthico-politiques de l'imaginaire" in Eco-ethica, Volume 5, 2016 (Lit Verlag / edited by Peter Kemp and Noriko Hashimoto).

- 2015 : "L'épreuve de la métaphore : éléments pour une critique du discours philosophique" in Remates de Males, Volume 35, n° 2, 2015 (Revista de Teoria e História Literária, ISSN 0103-13X).

- 2014 : "Evénement, idéologie et utopie" in Etudes ricœuriennes/Ricœur studies, vol. 5 n° 2, 2014.

- 2014 : « Introduction » au Vol. 5 n° 2, 2014 de la revue Etudes ricœuriennes/Ricœur studies, Titre du numéro : "La question de l'imaginaire social et politique".

- 2014 : "D'une convergence remarquable entre phénoménologie et philosophie analytique : la lecture ricœurienne des thèses de Sartre et Ryle sur l'imagination" in Etudes ricœuriennes/Ricœur studies, vol. 5 n° 1, 2014.

- 2014 : "La notion d'anthropologie privative à la biologie privative" in IRIS - Annales de philosophie, volume 35 - Année 2014, Faculté des lettres et des sciences humaines - Université Saint-Joseph.

- 2013 : "Traduzir : do impossível ao difícil. Em torno da concepção ricoeuriana da tradução,  Prometeus" (« Traduire : de l'impossible au difficile. Autour de la conception ricœurienne de la traduction »), Prometeus, Filosofia em revista, Universidade federal do Sergipe, ano 6 n° 12, julho-dezembro de 2013.

- 2012 : « L’imagination poético-pratique dans l’identité narrative », Études ricœuriennes/Ricœur studies, vol. 3 n°2 2012, 2012.

- 2011 : « Affirmation originaire, attestation et reconnaissance : le cheminement de l’anthropologie philosophique ricoeurienne »,  Études ricœuriennes/Ricœur studies, vol.  2 n°1, 2011.

 

Actes de colloques :

- 2016 : "Símbolo, metáfora e narrativa : o estatuto do ficcional em Ricœur" (« Symbole, métaphore et récit : le statut du fictionnel chez Ricœur ») in Actes du Simpósio Internacional Hermeneia II, septembre 2013 - « Pensar Ricœur : vida e narração » ; organisé par L'UFSC ; Edições Clarinete, Porto-Alegre, Brasil.

- 2006 : "L’expérience brisée et l’attestation dans l’herméneutique critique de Ricœur", in Expérience et Herméneutique, dir. Guy Deniau, André Stanguennec, Actes du colloque de l'Université de Nantes, juin 2005 (Le Cercle Herméneutique Éditeur).

Mots clés :
Ricoeur, Derrida, Nabert, Bachelard, Castoriadis, imagination, action, métaphore, fiction, langage.