CATARINA Didier

 

Docteur de l’Université Paul-Valéry, Montpellier 3
Professeur d’histoire-géographie dans le secondaire

Thèse de doctorat d’Histoire Moderne, sous la direction des professeurs Anne Blanchard & Henri Michel, soutenue en décembre 1998 sur : Les justices ordinaires, inférieures et subalternes de Languedoc : essai de géographie judiciaire, 1667-1789.

Thèmes de recherche développés :
– Géographie administrative du Languedoc d’Ancien Régime.
– Justices ordinaires du Languedoc.
– Fortifications et ouvrages militaires du Languedoc Moderne.

PUBLICATIONS

Atlas des justices et seigneuries de Languedoc 1667-1789. Toulouse, Fédération historique de Midi-Pyrénées, 2014. (CD-Rom).

 

Présentation de l’éditeur :
La carte judiciaire de la province de Languedoc présentait à la veille de la Révolution un aspect des plus complexes. Abondance de minuscules tribunaux, enchevêtrement des compétences, multiplicité des niveaux de juridiction, tel fut le lieu commun d’une justice encore empreinte de féodalité dont le fonctionnement ne cesse d’interroger nos esprits habitués à plus de rationalité.
Cet atlas se propose donc de dresser un panorama exhaustif des juridictions ordinaires de Languedoc, depuis l’ordonnance civile de 1667 jusqu’à la Révolution. Un patient travail de dépouillement des sources administratives, judiciaires et ecclésiastiques a permis d’établir, pour chaque diocèse, une notice historique et plusieurs cartes concernant les juridictions royales, ecclésiastiques et laïques (73 cartes au total pour les 22 diocèses) et de dresser une fiche signalétique pour chacune des communautés de Languedoc, recensant les tribunaux, les seigneurs justiciers et le personnel judiciaire de chaque consulat. Ce corpus est complété par la cartographie de quelques situations locales dont la spécificité illustre la complexité de l’espace judiciaire languedocien.
Didier Catarina est l’auteur d’une thèse de doctorat de l’uni- versité de Montpellier : Les justices ordinaires, inférieures et subalternes de Languedoc : essai de géographie judi- ciaire, 1667-1789, Montpellier, publication de l’Université Paul-Valery Montpellier III, 2003, 564 p. dont le présent CD-Rom forme l’annexe cartographique.
Il est conseillé de se reporter également à l’Atlas historique de Languedoc, réalisé par le laboratoire CRISES (CNRS- Montpellier 3) sous la direction d’Elie Pélaquier, hébergé sur le site des Archives départementales de l’Hérault : http://pierresvives.herault.fr/ressource/atlas-historique- de-la-province-de-languedoc-0

Bon de souscription du CD-Rom de l’Atlas

 

Ouvrages  :

– Didier Catarina et Jean-Paul Fernon, Armorial de l’Episcopat et des communautés religieuses de l’Hérault. Cazouls-lès-Béziers, Éditions du Mont, 2014, 122 p.

 

– Jean Paul Fernon et Didier Catarina, Armorial des familles, corporations et communautés religieuses de L’Hérault. Cazouls-lès Béziers, Éditions du Mont, 2014 (vient de paraître).

 

Présentation de l’éditeur :
Cet Armorial présente près de 2000 dessins de blasons d’environ 1500 familles de l’Hérault, de toutes les époques – avec leurs variantes et leurs différentes branches – et de toutes les catégories sociales: des grands noms de l’ancienne province du Languedoc jusqu’au praticien montpelliérain, du hobereau au commerçant et du prélat au notaire.(…)
Se basant aussi sur des armoriaux plus récents, ce travail offre donc au lecteur un panorama de l’héraldique dans l’Hérault du Moyen Age au XXIe siècle.

– La route des fortifications en Méditerranée. Les étoiles de Vauban, par Henri Ribière, Michel Adgé, Didier Catarina, sous la direction de Nicolas Faucherre, Éditions du Huitième jour, 2007, p.71-99.

 

Présentation de l’éditeur :
« Cet ouvrage présente les principaux sites fortifiés en bordure de la Méditerranée, en particulier ceux de Vauban. La définition du littoral Vauban correspond aux sept départements bordant la Méditerranée : des Pyrénées orientales aux Alpes Maritimes, de la frontière espagnole à la frontière italienne.
L’idée est de faire découvrir ces lieux uniques que sont les fortifications à travers un véritable chemin de mémoire: chefs-d’œuvre esthétiques, les fortifications sont aussi des témoins privilégiés de l’Histoire de France, des symboles de nos frontières, si sensibles dans cette région de France.
Cet ouvrage emmène le promeneur en un cheminement entre Pyrénées et Piémont où, face au péril extérieur, Barbaresques, Espagnols, Savoyards, Génois, Anglais, les fortifications érigées comme un cordon le long de ce littoral ont permis aux populations locales de vivre dans la paix. Fortifications de paix et de pouvoir mais aussi de protection des échanges commerciaux, sources de richesse et d’expansion.
Ce sont aussi l’œuvre et la pensée de Vauban qui sont abordées dans ce livre. Les différents systèmes de fortifications mis en place pour préserver l’intérêt stratégique de la place forte pour le Roi y sont présentés, expliqués, illustrés.
Chaque site fortifié fait l’objet d’une présentation enrichie par de larges extraits de la correspondance de Vauban à Louis XIV.
Ces lettres, qui présidaient généralement la construction ou la réfection d’un site, présente le site et la région dans son ensemble. Elles donnent une saveur particulière à la présentation des sites fortifiés par Vauban.
Chacun des lieux où Vauban est passé est présenté, détaillé, commenté par l’ingénieur. Rien n’échappe à son œil acéré : ni les mouvements de terrain, ni les mœurs de ses habitants.»

Armorial des communes de l’Hérault, Artistes en Languedoc, 2004, 136 p.

 

Les justices ordinaires, inférieures et subalternes de Languedoc : essai de géographie judiciaire, 1667-1789. Publication de l’Université Paul-Valéry Montpellier III, 2003, 564 p.

 

Présentation de l’éditeur :
« Ce livre, issu d’une thèse, constitue la première étude complète des justices ordinaires, inférieures et subalternes d’Ancien Régime dans les généralités de Toulouse et de Montpellier : cours des sénéchaussées, vigueries et jugeries et tribunaux ordinaires des villes et des villages à l’exclusion des tribunaux dits d’exception. Il détermine quel était le ressort de ces justices, dont la plupart appelaient au parlement de Toulouse, examine leur fonctionnement, leur évolution et les diverses tentatives de réforme de la monarchie. Il va jusqu’à expertiser l’état de leurs locaux. Essai de géographie historique, il contient plus de 50 cartes et plans d’édifices et un tableau des offices des différents tribunaux royaux. »

Articles :

– « Jacques Philippe Eléonore Mareschal et la défense du littoral languedocien 1740-1746 », in le Languedoc et la Mer (XVIème-XXIème siècle), sous la direction de Patrick Louvier, Presse Universitaire de la Méditerranée, Montpellier, 2012, pp. 35-60.

– « Sacrifier à Mars ou à Mercure : quelle alternative stratégique pour la défense de Pont-St-Esprit (1700-1867) », in Revue d’Histoire Moderne et contemporaine de Nîmes et du Gard, n° 26, mars 2011, pp. 132-163.

– « Les tentatives de rationalisation de l’espace judiciaire languedocien entre 1740 et 1789. Le cas des sénéchaux et présidiaux », in Territoires et Lieux de Justice (sous la Direction de Jacques Poumarède), Association pour l’Histoire de la Justice, collection histoire de la justice, la Documentation Française, Paris, 2011, pp. 83-100.

– « Beauregard : Citadelle et prison du Roi en Vivarais », in Revue du Vivarais, 2009, pp. 315-338.

– « Les justices Royales subalternes de Languedoc 1672-1750 : Répartition et évolution », in Les justices royales secondaires en Languedoc et en Roussillon, Journées d’histoire et histoire du droit et des institutions de l’Université de Perpignan, sous la direction de Gilbert Larguier, Perpignan, 2008.

– « Le duché pairie d’Uzès et l’échange de 1721 : aspects judiciaires », in Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine de Nîmes et du Gard, n° 22 – décembre 2006, pp. 7-23.

– « La défense du littoral Languedocien sous l’Ancien Régime », in Revue histoire défense et société, Numéro 3 – Entre cour et campagnes. Quelques aspects de l’histoire militaire de la France moderne. Hommage à Anne Blanchard, Montpellier 2005.

– « Auvergne et Languedoc, 1682-1789 : la querelle des frontières », in Cahiers de la Haute-Loire, année 2002, publication de l’Association des Cahiers de la Haute-Loire, Archives Départementales, le Puy-en-Velay, 2002, pp. 129-158.

– « Les mandements du Velay : essai de géographie », in Cahiers de la Haute-Loire, année 2000, publication de l’Association des Cahiers de la Haute-Loire, Archives Départementales, le Puy-en-Velay, 2000, pp. 31-100 (plus carte).

– « La défense du Languedoc rhodanien à l’époque moderne », in Histoire et défense, les cahiers de Montpellier, n° 28 II, 1993, pp. 85-108.

– « Justices et seigneuries en Languedoc à l’époque Moderne », in Actes du LXIIIème Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon (Montpellier, 24 et 25 mai 1991), Montpellier 1992, pp. 167-176.

– «La défense de la côte du Languedoc au XVIIIème siècle», in Bulletin de la Société d’Étude Scientifiques de Sète et sa région, XVI-XVII-XVIII, Sète 1991, pp. 31-41.

– « Les confins du Saint-Ponais, du bitterois et du castrais », in Bulletin de la Société Languedocienne de Géographie, 112ème année, tome 23, janvier-juin 1989,  pp. 75-80.