BROUILLET Guilhem

 

Docteur de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, spécialité histoire militaire et études de défense

Sujet de Thèse : La guerre au « vingt heures ». Images de guerre, images de la guerre dans le journal télévisé. (s. dir. Frédéric Rousseau), Université Paul-Valéry, Montpellier III, 2009.

– Attaché au Centre de Recherches Interdisciplinaire en Sciences Humaines et Sociales de Montpellier C.R.I.S.E.S., EA 4424, Université Paul-Valéry, Montpellier III.

Thèmes de recherches et axes de travail :

Mots-clés : sociohistoire, histoire des médias, histoire militaire, sociologie des médias, journal télévisé, image, information, aire Euro-méditerranée, INA, politique étrangère de la France, conflits armés, guerre, Algérie, Golfe persique, Yougoslavie.

Présentation :
Après un cursus en licence d’histoire orienté sur les relations internationales et un diplôme universitaire de sciences politiques, c’est vers l’histoire militaire renouvelée que se sont dirigés les travaux de maîtrise et de D.E.A. (Master I & II) : de manière générale, avec les facteurs de mobilisation dans la préparation d’un conflit à travers la crise du Golfe de 1990-1991, puis, plus précisément, avec un questionnement autour des représentations en images des guerres dans le journal télévisé. La thèse de Doctorat a été l’occasion de se donner les moyens de répondre à ce questionnement essentiellement orienté autour de la problématique qui était de voir si, au-delà des progrès techniques et de l’émancipation progressive de la télévision du pouvoir politique, l’information de guerre ne restait finalement pas « uniforme » (FERRO : 1992) ?
Compte tenu des axes de recherche de la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier (MSHM), nous avons orienté nos recherches sur l’aire euro-méditerranéenne qui présente l’avantage de regrouper trois des quatre plus importants engagements militaires de la France depuis la Seconde Guerre mondiale : la guerre d’Algérie (1954-1962), la guerre du Golfe de 1991 et les guerres d’ex-Yougoslavie (1991-1995 ; 1999).

Par ailleurs, un tel objet de recherche dépasse largement le cadre de l’histoire militaire et a nécessité de faire tendre nos travaux vers l’interdisciplinarité : vers l’histoire des médias et la sociologie des médias notamment.

Dans un premier temps, l’objectif postdoctoral est, dans un premier temps, de proposer une étude affinée de la crise du Golfe de 1990-1991 au regard des travaux de recherche déjà réalisés depuis la maîtrise. Ensuite, il serait intéressant de continuer le travail de thèse sous plusieurs angles : a) en ajoutant au corpus de conflits étudiés la problématique proche-orientale (ce qui reviendrait à envisager les conflits israélo-arabes et les conflits libanais dans leur globalité) ; b) en proposant une approche de la mise en images de la guerre à travers les journaux télévisés de plusieurs pays à travers un ou plusieurs conflits ; c) en offrant d’autres angles d’analyse que le produit destiné aux téléspectateurs : étudier le traitement des conflits par le journal télévisé sous l’angle des reporters et des rédactions.

Délégué général adjoint du Festival de Lasalle en Cévennes (films documentaires), 12ème édition,  du 8 au 11 mai 2013.

 

Publications :

– « La guerre au « vingt heures ». Images de guerre, images de la guerre dans le journal télévisé », Le temps des médias, n°14 printemps 2010, pp. 241-253.

 

– « Les guerres d’ex-Yougoslavie au journal de 20 heures » in Frédéric Rousseau et Burghart Schmidt (s. dir.), Les dérapages de la guerre du XIVe à nos jours, Hambourg, DOBU Verlag, 2009, pp. 285-297.

 

Communications :

– Quand la façon de nommer l’autre participe à la construction d’un ennemi : l’exemple de Saddam Hussein pendant la crise du Golfe de 1990-1991. Colloque international sur les « catégorisations et stéréotypisations de l’altérité dans le discours colonial », MSH de Montpellier, 16 et 17 février 2006.

– « Les ambiguïtés des médias face aux dérapages de la guerre : L´exemple des guerres d´ex-Yougoslavie (1991-1999) ». Colloque international : les dérapages de la guerre, ESID, 4-6 octobre 2007, Montpellier.