Atelier de formation à la recherche

Formation aux sources du droit romain

5e édition

Avec le soutien du Collège de France, chaire « Droit, culture et société de la Rome antique » et de l'EA 4424 CRISES de l'Université Paul-Valéry Montpellier 3
7-11 juin 2020, Rome, École française de Rome

L'atelier s'adresse aux jeunes chercheurs (Master 2e année, doctorants, post-doctorants), spécialistes d'histoire romaine et médiévale, de philologie ou de droit, plus généralement tout jeune chercheur souhaitant se familiariser avec les sources du droit romain pour son sujet de recherche ou pour développer sa connaissance d'une documentation de première importance.

Le droit représente une composante essentielle du monde romain. L'étude des textes juridiques permet non seulement de mettre en lumière une logique argumentative propre au droit et d'identifier les valeurs qui régissent les décision des juristes et des législateurs, mais aussi de s'approcher au plus près d'un certain nombre de réalités historiques. Il s'agit de sources variées (littéraires, épigraphiques, papyrologiques) qui révèlent l'évolution de la pensée juridique, les principes du droit, ses modalités d'application. Elles laissent également entrevoir des données économiques, sociales et politiques ? Surtout comment s'orienter parmi la variété des sources, des genres et des éditions des textes juridiques ?

Fondé par Jean-Louis Ferrary, Dario Mantovani et Hélène Ménard en 2017, l'atelier vise à familiariser les participants avec les principaux textes du droit romain et les problèmes de méthode qu'ils suscitent, à partir de leur lecture directe et suivie. La littérature juridique constituera le premier champ d'exploration, à partir du Digeste : nous nous demanderons ainsi ce qu'est un juriste à Rome, comment se fait le droit, quelle est la nature des différents genres littéraires, quelles sont les éditions de référence. Les constitutions impériales, à partir de la Mosaicarum et Romanarum legum Collatio et des Codes, formeront le deuxième terrain de travail. Les séances se tiendront dans la salle de séminaire de la Place Navone et dans la Bibliothèque Volterra. Constituée à partir du dépôt confié à l'École française de Rome par le grand romaniste Edoardo Volterra, ses extraordinaires fonds ancien et moderne permettront de réfléchir à la transmission des textes antiques et à leur traversée de la culture européenne. L'étude du droit romain, sous la forme des livres dans les rayons de la bibliothèque Volterra, permettra de rendre visible et immédiatement accessible un parcours dans l'histoire de l'historiographie.

La formation sera assurée par Dario Mantovani et Hélène Ménard. Un intervenant, choisi chaque année parmi les chercheurs impliqués dans un projet de recherche international, en donnera une illustration à l'intention des élèves. Lors de l'édition 2021, Alberto Dalla Rosa (Université Montaigne, Bordeaux, PI de PATRIMONIVM ERC-StG 716375) sera invité. La séance finale du vendredi 11 juin sera consacrée à la mise en pratique par les participants, organisés par groupes, des méthodes acquises sur l'analyse des sources juridiques.

L'atelier  se déroulera sur cinq jours (du lundi au vendredi). Les séances auront lieu de 9h30 à 12h30 puis de 14h30 à 17h30. Les langues utilisées, par les intervenants comme par les participants, seront l'italien et le français.

L'École française de Rome attribue des bourses, qui prennent en charge les frais de séjour ; les frais de transport restent à la charge des participants.

Voir l'appel à candidatures

Candidatures :

Les dossiers de candidature doivent être déposés avant le 7 décembre 2020, 12h (heure de Rome), à l'adresse :

https://candidatures.efrome.it/introduction_aux_sources_du_droit_romain_ecole_francaise_de_rome

Les candidats doivent envoyer :

  • un curriculum vitæ
  • une lettre de motivation soigneusement argumentée

 

Retour sur la 4e édition (31 août - 4 septembre 2020)

L'atelier d'introduction aux sources du droit romain s'est tenu pour la quatrième année consécutive à l'École française de Rome, avec le soutien financier du Collège de France, chaire « Droit, culture et société de la Rome antique » (https://www.college-de-france.fr/site/dario-mantovani/index.htm) et de l’EA 4424 – CRISES.

Organisé depuis 2017 par Jean-Louis Ferrary (Académie des Inscriptions et Belles Lettres), Dario Mantovani (Collège de France) et Hélène Ménard (Université Paul-Valéry Montpellier 3), il a été endeuillé par la disparition de Jean-Louis Ferrary en août. Un hommage a été rendu à cet immense savant, si lié par son parcours et sa science à l’Italie et à l’EFR, le jeudi 3 septembre, dans le cadre de l’atelier, par Brigitte Marin, directrice de l’Ecole, les anciens directeurs de l’EFR (Michel Gras, Catherine Virlouvet), les organisateurs de l’atelier, Dario Mantovani et Hélène Ménard, enfin de juristes italiens (Luigi Capogrossi Colognesi, Luigi Pellecchi) et en présence de Virginia Volterra et d’Andrea Giardina.

https://www.ephe.psl.eu/actualites/hommage-a-jean-louis-ferrary

https://www.aibl.fr/membres/academiciens-depuis-1663/article/ferrary-jean-louis-paul-edouard

https://www.efrome.it/lefr/actualite/jean-louis-ferrary-1948-2020.html

L’objectif de l’enseignement est de donner aux étudiants des points de repère pratiques et épistémologiques pour tirer profit des sources juridiques romaines dans leurs travaux en histoire économique, sociale, administrative et dans le domaine épigraphique, et pour en utiliser les outils de recherche.

Lors des séances, qui se sont déroulées du lundi 31 août au vendredi 4 septembre, les douze participants italiens et français ont été confrontés à la pensée juridique, au raisonnement des juristes romains, à travers des textes tirés du Digeste et des Codes tardo-antiques. Une séance a été consacrée à la réception du droit romain, à travers les éditions imprimées des sources juridiques romaines, grâce à l'extraordinaire fonds ancien d’Edoardo Volterra.

https://www.efrome.it/bibliotheque/catalogue/le-fonds-edoardo-volterra.html

Lors de la séance du mercredi matin, Marco Fressura (Redhis, Pavia – Uni. Roma3), papyrologue, a présenté les apports de l’ERC Redhis (« Rediscovering the hidden structure ») qui s’est achevé cette année. La collaboration entre différentes disciplines (papyrologie, paléographie, droit romain, histoire) a permis de mettre au jour l’importance de la circulation des écrits des juristes romains classiques, à l’époque tardo-antique.

http://redhis.unipv.it/

L’atelier s'est achevé par un travail élaboré par les participants eux-mêmes : la dernière matinée a été consacrée à l’analyse d’extraits d’Ulpien par les participants, travaillant en groupes, avec l’aide  des fonds modernes de la bibliothèque : l'exercice a pu montrer que des textes souvent considérés d'accès difficile à cause de leur technicité s’ouvrent plus facilement à la compréhension et peuvent fournir d’importants aperçus sur la vie de l'empire et la mentalité romaine.

 

Responsables :

Dario Mantovani, Collège de France
Hélène Ménard, Université Paul-Valéry Montpellier 3, CRISES

Contact :

Secrétariat des études pour l'Antiquité à l'École française de Rome, secrant@efrome.it